Soyez la bienvenue sur le forum Forbidden Light, un forum RPG dont le contexte se passe 4 années après les événements des jeux The Legend Of Spyro et dont l'univers et l'histoire sont devenus plus complexes et intéressants...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Virem L'arbre Vivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Virem
Le Cendré
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 20

MessageSujet: Virem L'arbre Vivant   Dim 8 Oct - 3:19



Virem



Votre nom complet:Virem Branche Rouge
surnom et petit nom:Virem, Branche terne, l'échorché
Age: Varie entre 20 et 76 ans
Sexe: Aucun
Espèce et race: Destructeur
Faction:Skavenger
Métier: Chef total des Skavenger

Pouvoir et leur éffet:
Nature(pouvoir exeptionnel):
Forme monstrueuse:  Virem prend une forme de quadrupède monstrueux.

Terre:
Champ de stalagmite:
Avec violence, une large couronne de pointe en bois sort du sol, empallant tout sur 1.5 mètres de rayon autour de Virem.

Disque terreux:
Permet a Virem de lancer des disques de pierres tranchant qui explose en éclat au contact d'un objet causant des lésion part les éclat.

Change forme:
Virem peux changé son apparance selon son environnement, il peux se transformé en arbre, en meuble. tout ce qui est fait en bois ou en dérivé de bois. Il ne peux pas bouger sous cette forme, mais peut se transformer un peu quand il le veux.

Ténèbre:
Racine noire:
Ses racine sombre brule et foutaite rapidement hors du sol pour attaquer ou attraper ses ennemi. Reste environs 3 secondes et ne peux pas être utiliser plus de 5 fois par minutes.

Ombre sauvage: Avec une grande vitesse, Virem se déplace dans l'ombre des objet et peu en sortir comme un fauve d'un buisson. Dans l'ombre, il est visible grace a ses yeux qui ne change aucunement de couleur.

Convexité:
Bouclier de convexité:
Protège et absorbe l'attaque qui touche au bouclier. il fait un demi rond devant la patte de Virem

Griffe de convexité:
Virem forme de l'énergie noir de la convexité afin de rendre fou les ennemi toucher en leur faisant entendre des voix provenant de ce lieux profané.




Caractéristique physique:
Forme draconique: Virem ressemble a un dragon de loin, mais si vous êtes a environs quelque mètres, on peu clairement voire les rainures d'un arbre sur son corps, tout son corps est d'un vert gris, mais avec certaine nuisance différente avec la partie ventrale et les cornes. Ses cornes au vert bien plus pâles une petite touche différente, leur pointe on tous un dégradé de rouge vif  et ses cornes étire la peau écorne de Virem comme si elle venait de sortir il y a peu. Elles se rejoignent comme des pinces à l'arrière de la tête sans se toucher et ont quelque point sur les coter extérieur. Ses yeux sont d'un rouge dégradant de pale à foncer vers ses iris elliptiques. La portion basse de ses jambe incluant les patte son faite d'écorce bien plus épaisse et solide comme srait les racine d'un arbre.


Forme ancestrale: Cette forme est très rapide a décrire, il se transforme en grand arbre, mais un arbre  très rare et ancien, un grand Saule pleureur de teinte vert gris sur le tronc. Lui faisant office de repos et de camouflage.


Forme de bête: Virem n'étant pas aussi corrompu que le destructeur qui a fait le cercle de feu. Il est bien plus en lien avec les forces de la nature ce qui lui permet de prendre une forme monstrueuse, une forme exceptionnelle d'un destructeur partiellement corrompu. Ses pattes arrière sont teintées d'une forme d'écorce noire, jusqu'au genou en dégradé. Les pattes avant ne sont que peu toucher, la corruption atteint les poignets. Sa forme ressemble à une créature à la peau en écorce naturelle, il est d'une grande taille, le double de celle d'un dragon mature. Des nœuds de bois son visible a la majorité de ses jonctions et ses cornes était d'une couleur bien plus pale, mais n'avait rien a un arbre, c'est comme si on avait posé des défenses ou des cornes Draconique sur un arbre et que cet arbre est pris possession de ses cornes avec le temps.


Caractéristique mentale:
Virem est une créature tourmenter entre une dette et une soif grandissante. Quelle soif me demanderiez-vous? Une soif de puissance, de force, de destruction, de sang, mais surtout une soif de défi. Virem est attisé par l'envie de surpasser des défis et de vaincre des créatures plus fortes que lui. Pour lui, toute cette histoire d'ennemi et de guerre n'est qu'un jeu amusant. Il aime attiser la haine envers lui, car ça lui fait des ennemis plus puissants. Sa puissance lui monte parfois à la tête, gonflant son égo à un point où il ne passe plus la double porte de sa chambre. Il s'ennuie rapidement sans vrai défi, il est à la recherche constante de danger qui pourrait attiser son attention. Sa compréhension des mots peut parfois lui jouer des tours, mais cela ne lui empêche pas de comprendre ce que les autres disent. Il adore d'ailler garder Scratch près de lui pour l'entendre écraser la conviction et les arguments des autres avec un calme glacial et cruel. Ce qui est bizarre avec Virem est son caractère calme et patient, attendant toujours l'opportunité parfaite et de jouer de cette opportunité a son avantage. Il est très imbu de lui même à un point tel qu'il a fait construire la porte de son antre avec la forme de sa gueule dans l'un des bois les plus rares. J'avais bien parlé de dette un peu plus haut n'est-ce pas? Oui il a une dette envers celle qu'il la fait échouer le teste de Malefor, une dette de vie. Son expression faciale varie toujours entre la joie et le sourire fandant. Il sera très rare de le voir neutre ou en colère, même une attaque violente le rendra que plus entrain a sourire.

Histoire:
Je ne sais pas comment je suis née, la seule chose dont je me souviens c'est que j'étais grand, j'abritais plusieurs familles et créatures, autant la nuit que le jour. Les vents caressant mes veines qui se nourrissaient de la lumière... Le calme paisible, j'étais là, impossible à bouger, grand, fort, protecteur des plus faible en dessous de moi. J'étais un plus gros et le plus haut de mes congénères, puis d'un toucher, un dragon me fit tomber, telle une vulgaire pousse. J'étais à l'agonie au sol, sur mon dos droit quand je subis une expérience magique, une magie noire transforma mon corps, en un dragon et c'est quand j'ouvris les deux que je pus voir un grand dragon violet me fixer comme si j'étais un outil... C'est ce que j'étais, un outil du destin.

Bizarrement, je pouvais mouvoir mon corps, comprendre et parler de la même façon que le dragon sans avoir rien appris, comme si j'étais née en leur rang depuis des dizaines d'années. Mon corps et mon esprit obéissaient au dragon violet, traversant les sentiers ténébreux. C'était le seul chemin que je connaissais, c'était le chemin noir et pourtant en suivant ce chemin, je me détruisais et j'adorais ça, me voir flétrir, voir mes écorces s'assombrirent. J'étais... Je suis corrompu, mais une chose me réveilla. Une noyade, causer par une dragonne noire. Elle m'avait poussé par cruauté dans un basin rouge, c'était étrange, une sensation de peur et de danger m'avait envahi, je callais à chaque mouvement, le gout de la substance était bon, mais le trop-plein commençait à m'étouffer. Celui qui me sortit de ce bassin était un dragon de ma taille, avec une armature de pierre. C'était mon opposant pour le rôle de destructeur de monde, il avait fait par pitié ou par honneur (jamais je ne le saurais).

Cette sensation de peur, de crainte était nouvelle et j'étais la seule à la ressentir. Je restais à distance des lac, bassin et rivière. J'étais effrayer par leur fluide lourd sur mon corps, néanmoins je ne le fis aucunement paraitre, c'est ce qui fut ma perte a la fin, quand le dragon violet répondant au nom de Malefor fit le teste final... Le test mental, il perça toutes nos barrières mentales et soutait le moindre endroit qui pouvait présenter une faiblesse. Mon opposant n’en avait aucune, une vraie machine, mais pour ma part... j'en avais plus d'une et c'est a ce moment que l'on m'attacha une aile a l'autre et que ma fin sous le règne du maitre noir toucha a sa fin. Je peux encore voir le regard de dédain s'éloigner de la falaise avant que je sombre dans la mer... Par crainte et par réflexe, mon corps referma tous les portes et orifices de mon corps avec une écorce et me garda en vie dans la mer inconsciente utilisant les sédiments et l'eau comme source de survie.

Quelques mois passèrent, des ancres et des crochets étaient non loin cherchant des objets des carcasses de bateau de ce que je pouvais comprendre, puis d'un coup je fus agrippé par un de ses crochets et je fus tiré hors de l'eau sombre avec une grue qui était sur un bateau. Sentant qu'il ne restait aucun liquide sur mon écorce, je fis découvrir qu'un seul oeil, mais je ne voyais que les pattes d'un canidé et je n'entendais que des grognements et des mots brouillés par mon isolation et l'humidité, mais ce que je compris était "Il... utile... mettre... cachot... combattre... arène..." Après cela je retombais sans connaissance un bon moment, je crois bien tout le voyage jusqu'à un géant bateau nommé le Fellmuth.

Je me réveillai dans une cage, un endroit froid et humide, j'entendais les planches craquer tranquillement sous les caresses du vent. J'étais vivant et hors de ce liquide maudit. La lumière était tamisée, mais pas d'une belle façon, les lanterne bien que protégeant la flamme avec un globe de verre,basculait dans un rythme égal avec le vaisseau. Leur flamme dansait faiblement avec les mouvements, mais leur lumière était faible. Je ne pus vraiment contempler mon environnement trop longtemps que des bruits de pas et de ce qui pouvais être une canne approchaient... Le pas avait un rythme saccader comme s’il boutait légèrement, toujours le même rythme jusqu’à ce que les bruits arrêta devant ma porte. J'avais relevé la tête vers la porte, encore coucher sur mon flanc exposant mon ventre. Une pièce de métal fut insérée et un bruit de verrou cliquant retentit. Je penchais ma tête légèrement sur le coter comme si je m'attendais a voir autre chose que mes sauveurs. Ce qui entra dans ma cellule fut une créature répignante, elle emmanait un odeur a en détruire des jardins, un canidé était devant moi, un air presque piteux... je crus au début qu'il me parlais, mais c'était la chauve... oiseau? La chose bizarre, mais styler sur son épaules qui s'expliquait a moi. "La chance est dans ton camp, tu as vraiment beaucoup de chance. Tu vas pouvoir combattre dans l'arène pour notre... Grand amusement." Je me relevai, prêt a détruire tous ce qui allait être devant moi, tel un gladiateur je fis une révérence qui plus beaucoup beaucoup a l'oiseau chauve souris. Flatter son sauveur ou ennemi était une chose possible quand il ne vous connaissait pas et qu'il croit que vous le craigner.

J'enchainai combat, après combat, après combat, dans une suite rouge et macabre, ne laissant aucune chance et jouant avec mes adversaires pour le plaisir du sang. Plus je combattais, plus je gagnais en force et en violence, cette vie dans les cieux était palpitante, mais il me manque une petite chose. Du pouvoir, bien plus de pouvoir! C'est pourquoi mes actes devinrent encore plus agressifs envers Skabb. Je lui envoyais de beaux messages visuels l'invitant à venir affronter, c'est d’ailleurs ce qu'il fit pour se débarrasser de moi.  Malheureusement pour ce cher Skabb, il était faible, j'avais gardé ma forme cachée jusqu'à ce qui descend dans l'arène. C’est alors qu'en bondissant sur lui, je pris six fois ma taille et écrasa le canidé avant de lui arracher la tête à grand coup de dents. Chaque hurlement de joie se transformèrent en Crie horrifier, de la peur, même de la haine, toutes ses émotions me purifiaient m'enivrait, un sourire a pleine dent, teint par le sang de Skabb était marquer sur mon visage. Je regardais le narrateur du théâtre de mort, la chauve-souris bizarre, changeant mon corps de nouveau pour être bien plus présentable, je lui dis de venir vers moi. Il avait longuement hésité avant de venir se poser sur mon épaule comme je l'avais pointé. Mes mots vinrent lui sifflé dans les oreilles, telle une grande aiguille sur un tableau noir grincent de tout son long. Néanmoins il accepta l'offre que je lui fis, celle de devenir mon orateur de foule. Ce n'est pas comme s'il avait bien le choix. IL contrôlait bien les troupes avant, il pouvait clairement les calmer et m'accepter, de plus j'aimais bien l'écouter dans ses hauts discours mélodieux a mes oreilles, il avait un quelque chose que j'amais bien dans son parler.

Il fut quelque semaine pour enfin avoir la confiance des gens et de commencer le grand ménage dans cette flotte de pirate, a commencer par prendre les plus vulnérables et les faire travailler de dur labeur pour fabriquer des renforts, des modifications et des plans de nouveau navire. Skabb négligeait clairement ses ouvriers et leur laissait bien trop de manœuvre, mais avec moi sur le trône, c'était le travail ou la mort. Je ne pris pas une année sabbatique pour construire la nouvelle flotte, ce serait idiot. Je fis faire des assauts sur des village et campement minier afin de récolter le nerf de la guerre... Les ressources, que ce soit du fer, du bois des cristaux, je récoltais TOUT!

De plus en plus mon influence vint hérité le dragon violet a un point que j'eu l'honneur d'avoir une prime sur ma tête, je suis content du résultat, les Skavenger non jamais été aussi craint, je suis la terreur et j'ai des alliers de l'ombre qui ont des objectifs similaires au mien, conquérir et écraser ce dragon violet, cette pourriture de puissance, ce "héro" des temps présents. La seule personne que je considère comme mon héro est celle qui m'a sauvée des derniers tourments de Malefor. Celle qui a fait de moi ce que je suis maintenant, Virem le roi des Skavenger et conquérant de la terre des dragons!



Comment avez-vous trouvé le forum? Mhhh,, je ne sais pas je l'ai fondé XD

Quel est votre avis sur notre forum? J'adore mes talents! #Imbu de sois même!!!

Question misère: DHUUUUNNNNN Validé par Virem




By Jyvro
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenlight.forumactif.com
 
Virem L'arbre Vivant
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'arbre de vie
» Arbre (sapins)
» répères de l'arbre à came sur renault laguna 2
» l'arbre sans nom
» [OS] "Seul l'amour peut garder quelqu'un vivant" ^

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fobidden Light :: Votre imaginaire! Votre personnage! :: Présentation de personnage! :: Fiches validées-
Sauter vers: