Soyez la bienvenue sur le forum Forbidden Light, un forum RPG dont le contexte se passe 4 années après les événements des jeux The Legend Of Spyro et dont l'univers et l'histoire sont devenus plus complexes et intéressants...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Xehortil, agent spécial

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Xehortil



Messages : 3
Date d'inscription : 12/08/2017

MessageSujet: Xehortil, agent spécial   Dim 5 Nov - 1:04



Xehortil



Votre nom complet: Xehortil Am’Liam.
surnom et petit nom: Xé, tête brûlée.
Âge: 31 ans.
Sexe: Mâle
Espèce et race:Cheeta.
Faction: République Blanche.
Métier: anciennement soldat-médecin, maintenant bijoutier.

Pouvoirs et leur effets:
Xehortil, en tant que Sheeta, n’est pas parcouru de magie. Il est obligé de l’utiliser à travers un canalisateur permettant de lancer des sorts sans être submergée par la puissance mystique des éléments. Ce canalisateur est une naginata modifiée par les soins de Xehortil, possédant une lame plutôt longue pour trancher et un manche prenant la forme d’une gueule de dragon ouverte, permettant d’accueillir un orbe : un cristal élémentaire façonné pour être inséré à l’intérieur. De ce fait, Xehortil peut utiliser l’élément qu’il souhaite, pourvu que l’orbe soit inséré dans l’arme. Toutefois, il ne peut pas changer d’orbe en plein conflit, l’obligeant à n’utiliser qu’un seul élément par combat.

Cette arme possède un canon interne dissimulée derrière la lame. Cette dernière peut être rabattue (et utilisée comme viseur). Le canon est capable de tirer des projectiles magiques de l’élément de l’orbe. Une chaine relie le canon à la lame, permettant à cette dernière d’être aussi projetée pour harponner une cible. Toutefois, la chaîne possède une portée assez limitée (2 mètres environ).

Au corps à corps, Darmür (le nom de l’arme), peut être utilisée de deux manière différente : une poignée haute, située au centre, permet de porter des coups plus rapides et précis, tandis que la poignée basse permet de concentrer toute la force vers la lame, causant des dégâts plus lourds, mais rendant les attaques plus lentes et moins précises.

L’arme possède de nombreuses faiblesses : elle peutêtre moins pratique à utiliser qu’une épée au combat rapproché, et un orbe n’est pas à usage infini : la magie présente à l’intérieur se vide à chaque utilisation, rendant Xehortil incapable de lancer des sorts et de tirer. De plus, si le bâton est très robuste, la lame peut se briser si elle subit trop de chocs.
Image de l'arme:
 

C’est à cause de ces « problèmes » que Xehortil complète parfois son armement avec un arc en bois d’ébène avec un carquois, et de 6 petits étuis contenant des dagues, placés sur ses flancs (3 à gauche, 3 à droite). Bien sûr, il n’a pas tout le temps ses armes sur lui.



Caractéristiques physiques:
Xehortil fait partie de la race des Cheetas. De ce fait, il possède un pelage assez doux, d’une couleur verte, plus luxuriante encore que l’herbe d’une prairie. Il a un peu de fourrure blanche au niveau du cou et de la poitrine. Des tâches noires apparaissent sur tout son corps (sauf au visage). Sa fourrure se fait plus longue au niveau du crâne, imitant une chevelure qui vient à l’avant du visage, quelques poils cachant l’un de ses yeux. A savoir qu’il possède, d’ailleurs, des yeux verrons : celui de gauche est de couleur verte, tandis que celui de droite est vermillon avec un dégradé tirant vers l’orange en se rapprochant de l’iris. Il possède de longues oreilles poilues à l’intérieure d’une épaisse fourrure blanche. Trois boucles d’oreilles (des anneaux en argent) pendent sur celle de gauche. Son museau est assez épais, mi-long. Ses mains sont munies de cinq doigts chacun, avec des griffes qui ne sont pas rétractables (un défaut de naissance). Ses pieds possèdent 4 doigts. Il possède une chevalière avec gravé dessus le symbole de l’armée de Warfang. Il a souvent un masque accroché à sa ceinture, qu’il met lors de certaines occasions.
Image du masque:
 

Caractéristiques mentales:
Xehortil est un être qui est parfois difficile à suivre. Il est un solitaire de nature, et n’aime de ce fait pas trop la discipline qu’on peut lui imposer. Il se sent mieux lorsqu’il agit de son propre chef et reste le chef de ses actions. Il est le genre de personne à dire « On n’est jamais mieux servi que par soi-même. »

Cela ne l’empêche pas d’aller vers les personnes. Xehortil est très curieux et n’hésite pas à se renseigner sur une question qui le taraude. Il aime bien en apprendre plus sur les personnes qu’il peut côtoyer. Toutefois, il n’arrive pas à se faire apprécier de tout le monde, ce qui lui va, parce qu’il ne veut . Il est borné et n’abandonnera jamais ses idées s’il est certain qu’elles sont bonnes. Quand il entre en désaccord avec quelqu’un, il peut devenir très désagréable en se moquant de la personne, par exemple. Il peut parfois être cynique, dépendant du sujet. Il est facilement irritable, et peut rapidement en venir aux poings s’il le faut. Il est plutôt taquin, joueur et ne recule jamais devant un défi. Il est aussi important de noter qu’il aime bien la bagarre ; il est donc naturel qu’il aime côtoyer auberges et tavernes pour s’amuser un peu de temps en temps, lui permettant de se sociabiliser un peu. Il est assez vantard et n’hésite pas à « faire le show » pour impressionner les gens autour de lui.

Tuer ne le dérange pas tant qu’il sait que c’est pour la bonne cause, mais il sait se contrôler et voir s’il va trop loin ou non. Même s’il ne le montre pas forcément, il agit pour ce qu’il pense être juste et bon. De ce fait, il est généreux et n’hésitera pas à aider ceux qui en ont besoin.


Histoire:
Xehortil est né dans une des nombreuses tribus nomades de Sheetas qui avait pour habitude de parcourir le continent à la recherche de nourriture et d’un cadre de vie agréable dans des terres en perpétuels changements. Ses parents avaient 7 enfants, et il en était le troisième. Sa jeunesse fut plutôt calme, dénuée d’évènements incroyables à conter : il s’amusait avec ses frères et sœurs ainsi que les autres enfants de la tribus, et montra déjà un vif intérêt pour les récoltes : il aimait bien collectionner, amasser une variété de choses différentes, quels que soit leur nature. Cette envie, couplée à sa curiosité le servirent beaucoup lorsqu’il apprit la chasse, mais surtout la cueillette. Très jeune, ses parents lui montrèrent comment identifier des baies ou des herbes, ce qui lui servira beaucoup par la suite. Au début, lorsqu’on lui apprit à chasser, il refusait d’achever ses proies, en assurant que ce massacre était inutile, mais son père finit par le convaincre que des sacrifices devaient être faits , que c’était les Créateurs qui avaient ainsi organisés la vie : les proies étaient comme des cadeaux pour sa tribut. Après ces explications, Xerhortil se libéra de ses convictions, et lui permit aussi de comprendre à quel point une vie pouvait être si fragile.

Il prit très à cœur les bagarres qu’il organisait avec des « amis ». Au début, il s’agissait de jeux un peu brutaux, organisé avec d’autres qui avaient besoin d’extérioriser leurs sentiments en frappant. Mais Xehortil comprit bientôt qu’il s’agissait de bien plus que cela. Un jour, la tribut annonça la disparition d’un de ses membres, et tous s’activèrent à le chercher. Ce fut Xehortil et son père qui trouvèrent le corps, attaqué par un dragon qui prit la fuite sous leurs yeux larmoyants de la perte d’un compagnon.

Ce fut sa première brève expérience avec un dragon. Il le vit seulement, mais les discours de son père ne le rassurèrent pas : il lui expliquait que les dragons étaient de puissantes créatures capables de voler et de cracher de la magie. Il en existant, comme les sheetas, des bienveillants, et d’autres aux desseins plus obscurs. Après ce spectacle, Xehortil comprit que ce dragon faisait au final comme eux : il chassait, mais le jeune ne se considérait pas comme une proie. C’est pourquoi il redoubla ses efforts pour mieux se battre encore. Ses parents, inquiets, souhaitèrent le séparer de ces adolescents qui étaient violents et de mauvaises fréquentation, mais Xehortil n’était pas ami avec eux : il ne voulait que se battre contre eux pour devenir plus fort ; s’endurcir, et ne pas devenir comme ce membre qu’il avait vu, dévoré…

Et même si les dragons lui semblaient être des créatures démoniaques, un étrange intérêt naquit en lui. Pour le peu qu’il avait pu en voir, dans cette démonstration d’instinct, la créature avait été majestueuse, grande et imposante, et ses capacités bizarres semblaient si loin de ce que Xehortil connaissait… Il commença à poser des questions aux différents membres de la tribu, et il put en apprendre assez sur les dragons pour que le sujet l’intéressât. Il apprit l’existence d’une grande ville réunissant dragons et taupes, nommée Warfang. L’idée même de ville lui était quelque chose d’abstrait : jamais il n’en avait vu, et quête d’aventure, il demanda bientôt à ses parents s’il pouvait rejoindre cette cité pour apprendre ce qu’était la vie citadine, et comment pouvaient bien s’y comporter des dragons. Ces derniers refusèrent, considérant qu’il était bien plus utile à la troupe en l’instant plutôt qu’en se baladant des milieux malsains. Evidemment, toute interdiction chez un jeune de 15 ans est source d’infraction. Il eut alors une idée : il demanda, tandis que son groupe était en marche dans la Vallée d’Avalar, s’il pouvait s’installer chez une autre tribus. La coutume voulait qu’à partir de 14 ans, un membre pouvait être échangé contre celui d’une autre tribu, et Xehortil se proposa pour cet échange. Comme il fut le seul à se proposer, on le laissa y aller. Il embrassa sa mère, son père, ses frères et ses sœurs, car même si le souhaite d’aventure l’animait, quitter ses proches se révélait bien plus dur qu’il n’y avait songé.

Il rejoignit le petit village d’un clan contrôlé par Prowlus, un chef peut-être un peu trop paranoïaque, mais qui ne souhaitait que le meilleur pour ceux sous ses ordres. En s’engageant ainsi dans cette nouvelle tribu, Xehortil put faire quelques excursions à Warfang. Ses quelques passages dans la cité lui plurent : il appréciait l’architecture, la vie qui était si différente de sa tribu. On sentait toujours des gens autour de soi, même dans les plus petites rues. Il y avait un nombre presque infini d’activités à faire là-bas : le seul problème, c’est qu’elles avaient un coût. Pour ses premières années, on accepta de donner à Xehortil un peu d’argent pour qu’il puisse acheter des marchandises au village, mais il se gardait toujours une petite part pour lui-même, en profitant notamment pour louer quelques livres en bibliothèque lorsqu’il parvint à lire correctement, pour voir quelques spectacles, pour s’amuser dans des auberges ou pour participer à de petits combats tenus illégalement dans la ville. Hélas, le clan se rendit compte de cela et cessa de lui donner de l’argent : il dut alors se débrouiller et décida de travailler à Warfang quand il avait l’occasion d’y être. Une vieille taupe forgeronne l’accepta en tant qu’apprenti à 17 ans. Son atelier fabriquait quelques armes et armures, mais surtout de la joaillerie. Les premiers pas furent compliqués, car les ordres et les commandes que demandaient la taupe e premier lieu ne plaisaient guère à Xehortil qui n’avait pas l’habitude d’être commandé. Pourtant son maître fut pris d’affection pour lui et malgré son comportement rebelle, il parvint à lui faire faire ce qu’il souhaitait. Le salaire que ce nouveau métier lui permit de continuer ses différentes activités, dont les combats qu’il finit par abandonner car il commençait à être impliqué dans de mauvaises affaires en rapport avec du transport illégal de gemmes et de drogues, entre autre. 5 ans passèrent pendant laquelle il se détacha peu à peu du village où il avait été accueilli pour finir par s’installer à Warfang. Il reprit l’affaire de la taupe qui mourut de vieillesse et se prit d’affection pour les cristaux élémentaires, bien qu’il ne pouvait pas en acheter car beaucoup trop chers pour son petit commerce.

A 23 ans, il fut engagé par l’armée en tant que forgeron, et même si créer des armes le passionnait moins que de créer des bijoux (dont des boucles d’oreilles qu’il s’offrit), il accepta à cause de la forte somme qu’on lui promettait. Cette existence ne le dérangeait pas : il n’avait pas besoin d’aller au front et pouvait s’entraîner à se battre légalement dans la caserne.

Puis vinrent les années de guerre contre le Maître Noir. Les bataillons de Warfang manquaient de troupes, et les instructeurs de Xehortil avaient bien remarqué qu’il s’avait se battre. Encore une fois, le léopard réussit à atténuer son sort, en mettant davantage en avant ses qualités de soigneurs dont beaucoup d’unités manquaient aussi. Ce fut ainsi qu’il intégra un bataillon en tant que soldat-médecin. Les différentes batailles ternirent beaucoup son comportement : ce fut pendant cette période qu’il devint beaucoup plus cynique et terre à terre. Le véritable côté sombre de l’existence lui était révélé, et les ennemis que parfois il tuait, combattant pour l’extinction de races, le dégoûtait. Jamais il ne pourrait laisser de telles idées être développées et même exécutées. Malefor devint sa cible. Il ne se battait pas parce qu’on lui disait de le faire, mais bien parce qu’il choisissait de le faire. Son tempérament de guerrier s’affirma, et le nombre de vie qu’il avait pris ou vu prendre le rendit peu sensible à la mort, devenu très vite son quotidien.

Peu avant la fameuse attaque du Temple qui aurait dû détruire le dragon violet de la prophétie, Spyro, Xehortil fut renvoyé de l’armée de Warfang pour insubordination, car on lui demandait d’exécuter des blessés jugés incurables, alors que Xehortil était convaincu du contraire. Comprenant que l’armée ne cherchait que l’efficacité au détriment des vies, il prit ce renvoi comme une libération et s’en alla sans regrets aucuns.

Cette rupture lui permit de reprendre son métier de joaillier qui ne dura hélas pas longtemps. En temps de guerre, c’étaient les armes qui primaient, et c’est ce qu’il fit. Il en profita d’ailleurs pour se faire une arme qui plus jamais ne le quitta : Darmur, qui ressemblait beaucoup à une naginata que Prowlus prêtait aux membres du clan faisant la garde. Au départ, il voulait simplement en faire un élément de décoration pour le sertir de ses plus beaux bijoux, mais lors des premières attaques de Malefor contre Warfang, cette arme lui servit à se défendre. Ce fut après une semaine d’attaques et de petites invasions dans les rues qu’il comprit que ne plus appartenir à l’armée ne signifiait pas se battre. Il aida indirectement l’armée en interceptant des chargements, tuant des têtes importantes des troupes de Malefor, et en défendant la ville, bien entendu. Il était officiellement joaillier, mais n’hésitait pas à fouiner un peu partout dans l’espoir de pouvoir intervenir dans le conflit, et plus jamais ce double rôle ne le quitterait.

La guerre fut finalement gagnée, grâce à la ténacité de Spyro, aidé par Cynder dans son combat contre le Maître Noir. Xehortil fut très heureux de savoir qu’enfin Malefor ne causerait plus jamais de soucis. Pourtant, il n’était plus naïf depuis longtemps, et de nombreux doutes le parcouraient : surtout depuis que Spyro avait décidé de reprendre le trône de Warfang. Hélas,3 ans après la fin de la guerre, le dragon violet se montra plus autoritaire, se montrant sans pitié face à un groupe nouvellement formé, officiellement contre Spyro. Cette violence révulsa Xehortil qui préféra quitter cette ville qui l’avait éduqué si longtemps, choisissant de fuir ce qui lui semblait être une future tyrannie, pour ne pas y être pris au piège : il craignait en effet pour sa vie, car il n’était plus d’accord avec toutes les idées de Spyro. Il n’était plus ce dragon qui avait vaincu Malefor selon lui…

Il migra donc pour la République Blanche, qui lui semblait un peu plus prometteuse : il s’agissait en effet d’une nation nouvellement ouverte au commerce et qui avait besoin de ressource : l’esprit marchand de Xehortil décida pour lui de la direction à prendre. Il alla s’installer dans une petite ville de la République, y fit la découverte de la race des Ar-Yhas, ainsi que les différentes sphères de la société, moins marquées que dans la capitale. Il logea dans une auberge et tirait au mieux profit de son petit étal. En un an, il put en apprendre un peu plus sur cette fausse République, qui n’était pas si blanche que l’on voulait le faire croire, mais il apprit à vivre avec, considérant que ce régime était toujours meilleur que l’actuel royaume de Spyro. Une évidente preuve de son accoutumance à la République est ce masque partiel qui s’est fabriqué et porte très souvent dans la ville et en dehors.

Aujourd’hui encore, il vagabonde dans le continent quand ses moyens le lui permettent, grâce à un employé qu’il a embauché pour tenir l’échoppe, à la recherche d’informations et de « missions » susceptibles d’aider la République dans son conflit contre les Skavengers et la Guilde, entre autre…

Comment avez-vous trouvé/découvert le forum?Grâce à un ami à moi.

Quel est votre avis sur notre forum?Le contexte est vraiment prenant, mais je pense que le visuel peut-être amélioré, mais il ne faut pas s’arrêter à l’apparence pour juger un forum !

Question mystère: Validée par le Cendré




By Virem
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spyro
Admin
avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 17
Localisation : Quelque part dans le monde

MessageSujet: Re: Xehortil, agent spécial   Dim 5 Nov - 10:23

Pour moi, tout est bon, les pouvoirs... ne sont qu'une seule arme, alors c'est pas vraiment OP XD, l'histoire est en plus intéressante... Pour moi, tu es validé, j'attend la réponse de Virem quant à cela et je te dis Bon Rp parmi nous ^^

_________________
Merci à Reynal Jacquemin ( https://raynaljacquemin.deviantart.com/ ) pour m'avoir fait cet avatar ^^ https://raynaljacquemin.deviantart.com/art/Avatar-for-Spyro-706791269
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenlight.forumactif.com/ En ligne
Virem
Le Cendré
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 20

MessageSujet: Re: Xehortil, agent spécial   Dim 5 Nov - 18:20

Bonjour à toi et bienvenue sur notre forum!

Je n'ai rien à redire sur ta fiche, tout me semble correct et en norme alors il ne reste plus qu'une chose à faire.

Te validé et te souhaiter bon jeu en nos terres!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenlight.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Xehortil, agent spécial   

Revenir en haut Aller en bas
 
Xehortil, agent spécial
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Série "Annie, agent très spécial" The Girl from U.N.C.L.E.
» Agent Spécial Victor Henriksen (Personnage Secondaire)
» Agent Spécial (Jet Li) (1995)
» Lie to me
» Robert Conrad 1935

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fobidden Light :: Votre imaginaire! Votre personnage! :: Présentation de personnage! :: Fiches validées-
Sauter vers: