Soyez la bienvenu sur le forum Forbidden Light, un forum RPG dont le contexte se passe 4 années après les événements des jeux The Legend Of Spyro et dont l'univers et l'histoire sont devenus plus complexes et intéressants...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petite araignée deviendra grande

Aller en bas 
AuteurMessage
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Petite araignée deviendra grande   Mar 21 Nov - 12:57

Petite araignée deviendra grande

Impossible de déchiffrer le visage de l'arachnide. Pourtant, elle se tortillait et tissait sa toile de manière décontractée. Se dandinant sur ses pattes, comme si elle dansait. Oui, on pouvait le dire, Serakna était heureuse. Enveloppée dans son manteau fabriqué dans sa propre toile, la jeune araignée préparait le stand d'exposition et de vente de son maitre avec les autres esclaves. Sauf que contrairement aux autres qui s'attelait à leur tâche comme d'une corvée, la blanche semblait contente, voir heureuse d'être ici. Peut-être était-ce parce qu'elle serait le centre d'attention aujourd'hui. Son maitre avait décidé de la présenter à tous. Ses talents allaient être mis à disposition des invités et des babioles qu'elle avait fabriqué allait-être vendue. Quel genre ? Des soins gratuits pour présenter ses capacités, et des petits objets en soie d'araignée vendu en souvenir. Sa spécialité pour l'événement avait été de faire des peluches réconfortantes. Un brin de toile et un peu de magie et le tour était joué. La poupée était imbibée d'une émotion de confort et de bien-être. La tenir réconfortait. Mais ce n'était pas sa plus belle création. Ses babioles n'avaient aucune valeurs à ses yeux, bien qu'elle relève du génie pour certains. Une vraie réconfortante aurait été pour elle une peluche qui se nourrissait de la tristesse du détendeur pour libérer cette sensation proportionnellement au besoin. Malheureusement, c'était beaucoup plus difficile à faire qu'une simple poupée qui réconforte un peu et brille un peu dans le noir. Mais elle voulait avoir l'occasion un jour de tisser agressivité, mépris, ou encore remords. Non pas qu'elle souhaite ce genre de chose, mais elle se sentait obligé d'essayer, quitte à les bruler ensuite. Quand elle eut fini de mettre en place le stand, elle attendit patiemment que personne ne la regarde pour venir tisser une toile neurale sur le sol de l'allée principale. Elle voulait espionner les réactions, sentir les impressions et comprendre les pensés de ceux qui l'observeront. Elle tenait précisément à connaitre ceux qui serait surpris par ses capacités, et bien sûr ceux qui émettrons l'idée de la prendre avec eux. Non pas qu'elle n'aimait pas son maitre, mais elle voulait voyager et découvrir le monde plutôt que de rester à Helless à tricoter. Elle aimait cette activité, mais elle voulait voir du pays et tenter de résoudre le problème qu'étais la haine. C'était une émotion qu'elle voyait régulièrement avec la tristesse bien évidemment. Elle avait bien compris que la tristesse engendrait la colère. Et elle voulait parcourir le monde à la recherche d'une solution. Et si au passage elle pouvait libérer les siens de l'esclavage ce serait parfait. Quand sa toile fut tissée et bien cachée. Elle s'installa à sa place auprès de son maitre qui attendait patiemment le début des festivités.
"Ne t'inquiète pas, tout va bien se passer."
La jeune arachnide acquiesça d'un signe de tête et se mit à attendre l'arrivé des premiers visiteurs. Et aussi surprenant que cela puisse paraitre, nombreux furent ceux qui voulaient découvrir les talents de l'araignée. En effet, ce n'était pas tous les jours que l'on pouvait profiter de soins gratuits. Alors l'araignée guéris les maux. Les plaies, les blessures... Reconstruire un membre n'était pas dans ses capacités, mais elle pouvait faire cicatriser des plaies, faire disparaitre des marques et beaucoup plus loin encore que la plupart des guérisseurs. Elle pouvait grâce à ses pouvoirs mentaux, effectuer des heures de thérapies en quelques minutes seulement en fouillant directement dans l'esprit à la recherche du déclic permettant d'aider au mieux la personne. Sa force de guérisons était titanesque, et rien que le fais de sentir un esprit chaleureux rentrer en contact avec le siens faisait l'effet d'heures passés en bonne compagnies. Tels étaient les pouvoirs de l'arachnide. Et grâce à son cerveau complexe et puissant, la jeune parvenait à réaliser correctement plus de quatre actions en même temps. Et bien sûr, l'une de ses actions fut de confectionner de nouvelles petites peluches qui eurent un succès fou. Les visiteurs enchérissaient les peluches afin d'en avoir une. Et certaine ce vendait finalement chère, et à côté des capacités de l'araignée, c'était de la camelote. Bref, son travail était reconnu. Cependant, bien que des personnes aient en tête de l'engager, aucun esprit présent ne l'intéressait vraiment. C'était tous des nobles qui la garderont enfermée dans la ville. Aucun intérêt pour elle si c'était pour rester. Elle était très bien avec son présent maitre. Et pour rien au monde elle n'en aurait changé. Elle continue donc de scanner les esprits tout en faisant son travail correctement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Mar 28 Nov - 7:47

C’est dans les rues animées de Helless qu’un petit groupe de dragons se frayait un chemin entre les passants qui cloîtraient l’espace. Ils étaient quatre, tous de grands gaillards dont l’allure aurait fait réfléchir à deux fois quelques voyous d’aller leur chercher des noises. À en voir les tatouages, les armes et les cicatrices que la majorité arborait, il s’agissait vraisemblablement de soldats et pas du genre sympathique que l’on pouvait retrouver dans les histoires racontées aux enfants. Aux regards que ceux-ci lançaient aux alentours, il ne leur plaisait pas de se trouver ici ce qui indiquait bien aux citoyens de s’écarter de leur chemin. Celui qui menait la marche, en apparence le plus imposant du groupe semblait chercher à se dissimuler des regards indiscrets sous une grande cape noire. Toutefois, ses efforts semblèrent en vain car le grand morceau de tissus ne pouvait vraiment cacher sa carrure enfermée dans une armure de fer ni l’éclat métallique de ce qui semblait être un masque. Bien que la plupart ne l’eût oublié avec le passage du temps, certains semblèrent porter une attention particulière à cet individu, fouillant dans les recoins de leur mémoire. Les rares qui réalisèrent à qui ils risquaient d’avoir affaires rebroussèrent chemin pour aller se terrer chez eux. Eh oui, le Baron de Fer et sa bande de flibustiers étaient de retour dans la République Blanche.

-Helless. Se dit Le Baron en scrutant les hauts bâtiments de pierres blanche. Je n’aurais pas cru être de passage ici de sitôt…

Comme pour appuyer ses pensées, l’un des dragons l’accompagnant trotta jusqu’à sa hauteur, les cliquetis de sa cote de maille et de tout son arsenal se faisant entendre distinctivement au travers de la foule.

-Si vous le permettez Baron, dit-il à voix basse, devrait-on vraiment se balader ici ? Je crois que nous ne passons pas vraiment inaperçu au milieu de la bourgeoisie…

Le Baron daigna à peine lancer un regard agacé à son subalterne couvert d’armes.

-Comme nous en avons discuté hier Davuk, répondit-il sur un ton acerbe, nous n’avons pas le choix. Maintenant garde l’œil ouvert, je ne veux pas de mauvaise surprise ici !

Obéissant au quart de tour, le soldat aux écailles rouges ralentit quelque peu pour retourner aux côtés de ses deux autres compagnons. De son côté le Baron soupira lâcha un soupir de frustration. En effet, ces dernières journées ne lui avaient pas laissé beaucoup de marge de manœuvre et il ne lui plaisait pas le moins du monde de devoir fouler à nouveau le sol d’Helless. Considérant que ses troupes avaient mis à sac quelques caravanes passant sur son territoire en provenance de la République, la noblesse de l’endroit avait de quoi lui reprocher. Par contre, les nouvelles voyageaient lentement en ce bas monde et ses soldats s’étaient assuré de ne pas laisser de survivant. Avec un peu de chance, ces petits raids pourraient être encore étouffés pour quelques temps. Pour le moment, le Baron et ses guerriers ne devaient que se procurer le matériel spécifique et nécessaire ici, seul comptoir commercial décent à des lieux à la ronde, afin d’être fins prêts pour le voyage qui les attendait. Bien qu’il aurait préféré confier la quête à l’un de ses lieutenants, le Baron savait que la précarité de la situation à la Forteresse de Fer l’obligeait à devoir prendre des mesures drastiques. Même s’il savait son bastion entre de bonnes griffes, le seigneur borgne ne s’enhardissait point en pensant à ce qui l’attendait lorsqu’il en aurait terminé à Helless, là-bas en plein cœur des territoires de la Guilde…

-Finissons-en. Grommela le Baron de Fer en signalant à ses guerriers d’accélérer le pas. On se choppe l’équipement et on fiche le camp d’ici. On a une longue route à faire.

Devant eux s’étalait la grande place commerciale d’Helless. En pleine effervescence, de nombreux nobles de la République vaquaient sur la place d’échoppe en échoppe. Un grand événement devait avoir lieu aujourd’hui considérant l’activité. Malheureusement pour le Baron et ses trois sbires, encore là leur présence sembla aussitôt être remarquée.

-Selk, dit tranquillement le gris à un imposant dragon noir en armure lourde et dont la tête était complètement dissimulée par un casque à cornes, toi et Davuk allez chercher ce dont nous avons besoin. Ragnar, tu restes avec moi.

Fidèle à son habitude, Selk demeura silencieux comme une tombe sous son casque de fer noir et se contenta d’hocher de la tête avant d’emboîter le pas à Davuk qui semblait une fois de plus s’être empêtré dans son attirail. De son côté, Ragnar, un guerrier vert au physique svelte se planta aux côtés de son maître.

-D’autres instructions, seigneur ? Demanda celui-ci sur un ton posé.

Le Baron rajusta sa capuche qui semblait être en train de glisser sur le côté avant de prendre la parole.

-Comme à l’habitude. Si quelqu’un s’amène trop près, tu pourras jouer du poignard.

Un long sourire étira les traits du vert.

-Vos désirs sont des ordres, patron. Répondit-il en manipulant discrètement ladite lame.

Bien qu’ils aient fait forte impression, les quatre dragons savaient qu’il était à leur avantage d’être hors de la cité avant que les portes ne soient fermées. Il n’intéressait guère le Baron de passer un instant de trop en ce lieu qu’il détestait tant et il était primordial que les trois subalternes excèllent dans leurs rôles respectifs pour enfin pouvoir reprendre leur route vers la raison secrète de leur départ de la Forteresse de Fer.  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Lun 4 Déc - 12:56

Serakna continuait son œuvre tranquillement, profitant de cette belle journée pour s'amuser. Tissant sa toile au gré des plaisirs des clients, pansant les plaies des patients... Rien ne semblait pouvoir l'arrêter, et l'apport régulier de cristaux de magie lui permettait de recharger ses réserves pour continuer sans s'arrêter. Juste la fatigue semblait avoir d'effet sur elle, mais elle ne pouvait y céder devant son maitre et face à autant de client potentiel. Ils marchaient tous sur sa toile, lui laissant percevoir les émotions qui les animait. Rien de bien précis pour ne pas les alerter et pas de fouille dans leur souvenir pour atteindre leur intimité. Juste un passage rapide sur leur esprit pour sentir l'étonnement, la joie, la colère, le dégout... De ceux qui venaient la voir. Elle était rapidement devenue le centre d'attention. Et un bon nombre de gens étaient venus se rassembler devant-elle.

Mais soudain, un sentiment de peur vint obstruer sa perception mentale de ses visiteurs. Quelque chose les avaient effrayés. Certains prirent la fuite, et des murmures incompréhensibles pour l'arachnide commencèrent à véhiculer dans la foule, certains s'enfuirent, pris de peur, d'autres se mirent en colère, mais ne bougèrent pas. Face à ce spectacle qui attiraient tant l'attention. La petite curieuse se dressa sur ses pattes pour essayer de voir derrière la foule. Le seul ici qui restait de bon humeur, était bien sûr son maitre qui portait le manteau apaisant, mais même lui était troublé par l'arrivé de quelque chose. Elle tissa finalement une toile et grimpa dessus pour venir s'accrocher au plafond. Voici donc se qui les effrayaient. Quatre imposants dragons s'avançaient dans la foule. Elle en avait rarement vu d'aussi impressionnant.

Mais la surprise n'était pas l'émotion présente à cet instant dans le cœur bouillonnant de notre petite araignée. Non, s'étaient des soldats, des guerriers, des mercenaires... Tout ce qu'elle cherchait pour s'enfuir d'ici. Elle redescendit sur le sol et s'appuya immédiatement sur sa toile neural. Elle ne prit pas le temps de chercher si l'esprit de se dragon était bien celui qu'elle cherchait. Elle voulait le suivre au plus profond de son âme, elle savait que ce serait lui. Alors elle rassembla ses forces et dés qu'il posa la patte sur sa toile elle lui balança une puissante onde mentale pour essayer de capter son attention. Qu'il s'en défende ou non n'avait aucune importance pour elle. Tout ce qu'il voulait, c'est qu'il la cherche. Qu'il cherche le responsable et vienne le trouver. Et si elle ne captait pas son attention, elle recommencerait, de plus en plus fort jusqu'à ce qu'il comprenne que quelqu'un le cherchait. Et s'il le fallait, ses pouvoirs télékinésiques sur sa toile lui permettrait de le retenir et de lui faire comprendre que quelqu'un le cherchait.

La petite n'avait pas peur, et malgré sa petite taille comparée à ses semblables elle restait droite sur ses huit pattes, attendant que le dragon vienne à elle. Il ne fallait pas qu'elle tremble, elle voulait l'impressionner. Comme elle s'y était préparé, elle ne voulait pas être acceptée, elle voulait qu'on la considère comme indispensable. Autrement n'importe qui la prendrait et l’emmènerait sans grande conviction. Elle voulait se faire désirer. Leur en mettre plein la vue et s'il le fallait se battre pour y parvenir. Hors de question de passer à côté de cette chance. Elle devait montrer tout son talent que ce soit physiquement ou magiquement. Elle n'était pas certaine de gagner si elle venait-à combattre, surtout qu'elle n'avait que très peu d'entrainement, mais son cerveau puissant pouvait garder l'avantage face à celui d'un dragon. Restait à voir ce que valait celui de son potentiel futur maitre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Ven 8 Déc - 7:49

Il ne fut pas long avant que Selk et Davuk ne disparaissent du champ de vision du Baron de Fer ce qui ne l’inquiéta point car il pouvait aisément suivre leur progression en posant un regard moindrement intéressé sur les mouvements de la foule qui préférait largement créer une certaine distance envers les deux soldats et particulièrement le colosse bardé de fer noir. Non, ses guerriers se débrouilleraient comme ils l’avaient toujours fait ça il n’en doutait point. Toutefois, le Baron commençait tout de même à éprouver quelques réserves. En effet, bien qu’il se doutât que la présence de son groupe sur la plaque commerciale d’Helless allait peut-être créer une certaine commotion, il ne s’était pas attendu à l’émois qu’il pouvait lire sur les visages des nobles. Certains chuchotaient entre eux en détournant le regard tandis que d’autres semblaient presque prêts à prendre la fuite. Le moindre faux pas ici serait amplement suffisant à ce que quelqu’un n’appelle les gardes et ça le Baron de Fer ne se plaisait pas à y penser. Bien qu’il ait emmené avec lui trois de ses meilleurs tueurs, le chef mercenaire savait très bien que cela n’allait pas être suffisant face aux troupes d’Helless bien entraînées et équipées en plus d’être aguerries au combat.
 
-Tant qu’ils fassent leur boulot et qu’on se tire vite de ce trou. Grommela entre ces crocs le Baron de Fer en rajustant son capuchon qui semblait encore une fois sur le point de tomber.

De son côté Ragnar se contenta de s’amuser avec son poignard, brûlant probablement de pouvoir s’amuser un peu si quelqu’un lui en donnait l’occasion. Il n’en faisait aucun doute, le guerrier vert et la haute société faisaient deux. Étrange pour un ancien soldat de Warfang individu à qui l’on prêtait normalement des idéaux de valeur et de droiture…

Cela ne faisait qu’à peine un qu’une dizaine de minutes avaient passées sur la grande place de commerce que le Baron commençait sérieusement à penser qu’il serait peut-être préférable que ses trois acolytes et lui passent leur chemin. Au diable les denrées, ils en trouveraient ailleurs sur le chemin. Mieux valait ça que davantage se mettre dans le pétrin ici. Toutefois, tout juste avant qu’il ne puisse signaler à Ragnar d’aller chercher les deux autres, quelque chose sembla le toucher. Faisant subitement volte-face ses griffes prêtes à réduire en charpie celui qui avait osé lui faire affront, le Baron ne rencontra dans son espace immédiat que du vide. Même Ragnar habituellement imperturbable paru un poil surpris par l’action inattendu du grand dragon gris.

-Euh…ça va Baron ? Demanda-t-il en enserrant son poignard entre ses griffes.

-Quelque chose semble être passé très près, très rapidement… Répondit le Baron de Fer. Tu a aperçu quelqu’un ? Senti quelque chose ?

Ragnar secoua la tête, gardant le regard fixé sur la foule qui les entourait.

-Garde l’œil ouvert.

Soudainement, tout juste alors qu’il terminait sa phrase il sembla sentir à nouveau un contact sans que personne autre que Ragnar ne se tienne à ses côtés. Il comprit alors que d’autres forces semblaient être à l’œuvre ici, mais quoi ? Sa première intention fut de rappeler pour de bon Selk et Davuk et de donner l’ordre de foutre le camp d’ici. Par contre, une autre partie de lui semblait vouloir découvrir ce qui se cachait derrière l’étrange phénomène, bien que cela fut à l’encontre de son instinct de soldat. Faisant signe à Ragnar, qui faisant de son mieux pour ne pas questionner ce qui se déroulait, de le suivre, le Baron de Fer commença à marcher droit devant lui, lentement en pesant chacun de ses pas. Ne prêtant pas attention aux citoyens s’écartant prestement devant lui, le gris attendit patiemment que l’expérience se reproduise. Sentant une nouvelle fois quelque chose semblant le piquer, le Baron changea abruptement de direction vers une rangée d’échoppes de marchants. S’arrêtant, ce dernier profita du moment pour observer la scène question de repérer si quelque chose sortait de l’ordinaire. Les contacts se faisaient maintenant plus fréquents et plus insistants. Toutefois, le grand guerrier ne repéra rien qui piqua particulièrement son intérêt et ce même si l’intensité du phénomène ne semblait que gagner en puissance. Bien sûr, la densité de la foule dans cette partie du marché nuisait considérablement à ses recherches.

-Qu’est qui se passe ici ? Gronda le Baron de Fer ne remarquant pas que sa cape noire était tombée pour de bon pour révéler au grand jour son armure et son masque. Où est-ce que tu te caches hein ?

Remarquant enfin que son couvert était grillé, l’imposant guerrier ne fit rien pour dissimuler son identité. Si quelqu’un le cherchait, il allait le trouver et le Baron était désormais bien motivé à aller au fin fond de l’affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Lun 11 Déc - 13:00


La petite curieuse suivait la peur dans l'esprit des gens pour avoir une idée des mouvements de la foule pour essayer de voir où était le dragon. Avec sa petite taille et le monde présent, elle n'arrivait pas à l'apercevoir. Elle se fiait donc à ce qu'elle percevait, et elle sut qu'il s'était arrêté après sa première décharge. Un léger sourire se dessina entre ses mandibules. Sans plus tarder, elle chercha à le guider en envoyant des ondes plus ou moins fortes selon ses déplacements. Et celui-ci s'exécuta, il réagissait exactement comme elle le voulait. Plus il s'approchait, et plus l'arachnide avait du mal à se contenir, elle envoyait des rafales insistantes. Comme si elle voulait précipiter cet instant. Elle voulait en avoir le cœur net. Car en effet, plus le dragon s'approchait, plus elle était soucieuse. Aurait-il des idéaux qui lui correspondraient ? Serait-il violent ? Qui était-il tout simplement ? Scanner son esprit aurait-été le plus simple, mais le peu qu'elle avait compris de la politesse lui incitait de ne pas le faire. De plus, il se serait sentis agressé, il aurait paniqué et ce serait enfuis. Non, elle ne le ferait pas, même si sa curiosité était débordante. Elle s'avança donc elle aussi et son Maitre surpris de la voir agir de la sorte la suivit à son tour. Elle profita de ses pouvoirs pour envoyer toutes sortes de sensations de dégout au gens qui la gênait pour avancer sans avoir à les toucher comme lui avait enseigné son maitre.

Elle entendit un charabia incompréhensible provenant de la direction du dragon. Elle était incapable de comprendre ce qui avait-été dit, elle passa donc par le biais des passants pour espionner encore une fois leurs réactions. Surprise, questionnement, peur... Il avait posé une question sur elle. Elle finit donc de séparer la foule entre elle et le dragon et lui apparu enfin, toute petite pour une araignée géante. Mais dont les capacités mentales étaient bien au delà de ce qu'il pouvait imaginer, il fallait qu'il voit l'étendue de sa force. Mais avant cela, l'arachnide resta immobile à contempler le dragon qui se tenait devant elle. Masqué, comme quelques autres défigurés par la guerre. Elle en avait déjà vu par le passé en soignant des cicatrices. S'était un chef, un vrai, se dit-elle tellement il était imposant, fort et majestueux. Mais sans attendre, l'arachnide fit un geste qu'elle n'avait encore jamais fait auparavant. Elle s'inclina respectueusement devant le dragon, mais ce releva aussi sec. Trop excitée pour tenir en place. Cette fois-ci, il fallait qu'elle lui montre tout. Et sans attendre, elle ouvrit son esprit et déploya toutes ses forces afin de lui faire comprendre ce qu'il avait devant lui. Recherchant dans ses souvenirs les descriptions que l'on avait fait d'elle, les souvenirs que sa mère adoptive lui avait légué en l'adoptant, le ressentit des araignées en la voyant. Bref, toutes ses choses qui faisait d'elle une créature au moins spéciale, au mieux unique en son genre. Et elle lui fit cadeau de tous ses souvenirs. Elle espérait juste qu'il ne lui bloquerait pas son esprit avant d'avoir tout vu. Et surtout, que son acolyte ne lui saute pas dessus alors qu'elle était concentré sur autre chose. Ainsi elle restait prudente, prête à se défendre en cas de besoin, tous ses sens et tous ses pouvoirs en alertes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Ven 22 Déc - 8:02

Quelque chose d’anormal était en train de se produire, ça le Baron de Fer en était certain. Ce n’était pas le fruit du hasard. Plus il progressait sur la place du marché plus les contacts qu’il ressentait se faisait rudes et même Ragnar semblait étrangement mal à l’aise dans cette affaire. De plus, le Baron sentait que la tension avait monté d’un cran depuis que les citoyens d’Helless l’avaient reconnu. Beaucoup n’hésitaient pas à montrer leurs regards apeurés à la vue du dragon masqué et à s’écarter prestement de son chemin. En effet, le gris et ses soldats n’étaient plus les bienvenus dans la cité depuis un certain moment déjà.

-Tout ça ne sent pas bon Baron. Grommela Ragnar. Je propose qu’on file d’ici tant qu’il est encore temps…

Toutefois le chef de guerre n’eut cure des inquiétudes du guerrier vert.

-C’est moi qui commande ici, dit-il dans un grondement sourd qui fit s’enfuir rapidement quelques bourgeois autour de lui, et je dis qu’on va voir ce qui se passe vraiment dans ce trou à rats !

À ces mots, la foule qui se tenait en face des deux dragons sembla se mouvoir à l’unisson. Bougeant d’un bloc pour dégager la voie devant eux, la masse des citoyens révéla une partie du casse-tête qui se présentait au Baron de Fer. À tout juste quelques mètres d’eux se tenait une araignée et un spécimen d’une espèce géante vue sa taille. Braquant un regard de pierre sur la créature, le Baron s’avança de quelques pas prudents. Étrangement, sans que rien de vérifiable ne lui indique que l’araignée était à la cause du phénomène, son instinct lui indiquait que si. Au fond de lui, il le savait c’était tout. Ragnar quant à lui restait extrêmement méfiant. Dès lors silencieux depuis l’apparition de l’araignée, ce dernier semblait serrer plus fort son poignard qu’à l’habitude.

Devançant son subordonné, le Baron s’avança à une distance raisonnable de la nouvelle venue. Ses traits se durcirent lorsque cette dernière sembla effectuer une révérence. La scène était vraiment surréaliste et était totalement unique en son genre ce même pour quelqu’un ayant roulé sa bosse comme lui. Soudain, un autre contact le toucha. Toutefois, cette fois-ci l’expérience fut bien plus violente. Frappé de plein fouet, le Baron de Fer tomba sur son arrière train en tenant sa grosse tête entre ses griffes. En l’espace de quelques instants, il vit plusieurs images et plusieurs scènes comme s’il les avait vécues. Tous semblaient compter la présence de l’araignée. Sans même la voir le Baron pouvait y sentir sa présence. Par contre, en colère contre cette intrusion brutale, le Baron chercha cette fois à résister.

-Sors de ma tête ! Rugit-il en se relevant et déployant ses ailes, renversant presque Ragnar dans la manœuvre.

Probablement sous cette démonstration de force, les images furent coupées nettes et cessèrent de défiler sous ses yeux. À ce moment, le gris entendit des pas de course et le cliquetis d’armures accourir derrière lui.

-Un problème Baron ? S’exclama Davuk alors que Selk trottait tranquillement derrière. Euh…qu’est-ce que c’est que ça ? Ajouta-t-il en apercevant l’araignée géante tout en agrippant instinctivement l’une des nombreuses armes composant son arsenal.

Alors que Ragnar et Davuk semblèrent attendre un ordre, Selk fut le seul des trois mercenaires qui fit preuve d’une initiative quelconque. Aussi silencieux qu’une tombe, le grand dragon dont la carrure était continuellement enfermée dans son imposante armure de fer noir dégaina son énorme glaive et avança lentement, mais sûrement sur la créature.

-Selk ! En arrière ! Rugit le Baron de Fer alors qu’il reprenait toujours ses esprits.

Stoppant net sa progression, Selk resta planté sur place pour un court instant. Les naseaux fumant au travers de son casque dissimulant toute sa tête, on aurait pu croire que le titanesque guerrier allait faire fi de l’ordre de son chef. Toutefois, aussi silencieusement qu’à l’habitude, Selk recula lentement de quelques longs pas pour retourner se placer aux côtés du Baron, son glaive toujours prêt à fendre l’air à la moindre transgression.  

Prenant quelques secondes supplémentaires afin de se remettre de son étrange expérience, le Baron de Fer souffla un coup. Tout autour de lui la foule bourdonnait. Toutefois, cette dernière était le moindre de ses soucis. Bien sûr, toute son attention était fixée sur l’araignée qui semblait être responsable de tout ce vacarme.

-Un autre coup fourré et mes soldats te hacheront menu ! Gronda-t-il en pointant son interlocutrice d’une griffe acérée. Qui es-tu et que me veux-tu ?

Avec Davuk à l’arbalète, Ragnar à la dague et Selk et son énorme lame, le Baron croyait avoir repris l’avantage de la situation. Même s’il était une fois de plus mis hors de combat par les maléfices de la nouvelle venue, ses fiers à bras se feraient une joie de se charger du problème.

-Parles ! Continua-t-il en faisant claquer ses crocs. Je commence à perdre patience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Sam 23 Déc - 18:19

Serakna écoutait, voyait et commandait tous ses gens qui ignoraient tous avoir leurs pieds prient dans la toile. Sans tous cela, l'arachnide était bien plus faible et atteignable. Mais désormais que l'endroit était préparé, elle était au sommet de ses capacités. Et mieux encore, des cristaux de mana étaient à portés. Tous ses éléments ne faisait qu'accroitre sa confiance en elle. Et finalement, même si elle manquait d'entrainement au combat, même si elle était brusque dans ses pouvoirs mentaux, il fallait savoir que personne ne lui avait jamais appris à s'en servir, et tout venait de ses propres expériences et de son instinct. Des notions innées et d'autres apprises. L’ensemble avait créé une forestière blanche de piètre niveau comparé à ce que les légendes racontaient de cette espèce. Cependant, ces talents limités étaient déjà fort impressionnant. Et l'arachnide sut qu'elle avait peut-être trop forcé son esprit en le voyant tombé sur son derrière. Elle diminua donc l'intensité de son pouvoir, mais continua tout de même à lui faire voir ce qu'elle voulait lui faire voir. Ses souvenirs n'étaient qu'images, ainsi son nom n'y apparaissait pas. Mais le dragon avait un aperçu de ce qu'elle était, une araignée géante rare qui ne se trouvait que dans le bosquet ancestrale. Possédant des pouvoirs magiques puissants, et une force mentale colossale.

L'araignée sursauta en reculant lorsque le grand dragon détourna son attention pour l'empêcher d'entrer de nouveau dans son esprit. Elle ne put alors continuer de lui envoyer ses images. Il était fort, personne ne lui avait jamais fermé son esprit aussi sèchement. Et le cris incompréhensible qu'il avait poussé lui avait clairement fait comprendre qu'il s'était emporté. L'intrusion spirituelle n'était jamais agréable pour personne, mais cependant, il était nécessaire pour elle afin de communiquer. Elle balançait ses pédipalpes nerveusement devant elle. Piétinant le sol de ses huit pattes en cherchant une solution. Le dragon n'avait pas apprécié et son Maitre ne semblait pas vouloir intervenir pour lui venir en aide. Malgré le manteau apaisant qu'il portait, elle ressentait une parcelle de colère en lui. Il devait comprendre qu'elle cherchait à communiquer avec le dragon. Mais l'araignée ne se sentait pas désemparée. Elle avait plus d'un tour dans son sac, cependant elle restait prudente vis-à-vis de l'autre dragon qui serrait son poignard. Elle le sentait tendu, surpris. Et lorsque les autres le rejoignirent, leurs sensations furent les mêmes. A l'exception de l'un d'entre eux dont la surprise se transforma rapidement en colère. Il s'approcha en dégainant une lame, et instinctivement l'araignée se recula. Mais prête à se défendre, elle tapa de deux de ses pattes avant contre le sol, et invoquant une sorte d'armure sur tout son corps. De grande carapace pointue, solide et luisante comme des cristaux amplis de lumières apparurent sur son abdomen, sur sa tête et ses pattes. Elle s'abstint cependant de le menacer, elle resta sur la défensive, démontrant ainsi qu'elle préférait éviter de se battre, mais aussi qu'elle était prête à le faire en cas de besoin.

Cependant, le dragon cria quelque chose à son acolyte qui se retira alors. Cependant, les entendre crier ne rassurait pas l’arachnide qui laissait son armure improvisée sur elle. La colère, la peur, la surprise, le dégout, l'incompréhension... Toutes ses sensations étaient présentes. Tandis que le groupe semblait être au complet, Serakna pensa judicieux de se présenter à tous. Mais comment faire ? Pénétré l'esprit de cinq créature en même temps était une opération colossale. Mais malgré la peur d'échouer, elle était déterminé à le faire. Elle commença alors à préparer son sortilège, concentrant son énergie. Le grand reptile recommença alors de parler, mais elle ne pouvait comprendre. Elle aurait aimé que sa mère soit là pour servir d’interprète, mais au fond d'elle, elle savait que c'était quelque chose qu'elle devait faire seule. Elle continua alors de charger ses pouvoirs, restant immobile, puis alors que le dragon s'exclamait une deuxième fois. Elle relâcha son sortilège pour leur faire entendre son nom, le seul mot qu'elle connaissait, qu'elle reconnaissait et qu'elle comprenait.
"Serakna."
L'onde mentale était moins puissante, moins agressive. Elle craignait que le sort ne soit pas assez puissant pour qu'ils comprennent, mais elle attendit de voir leur réactions à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Mar 9 Jan - 22:14

Au moins, le Baron avait bien fait de retenir Selk. En effet, même s’il ne doutait pas que l’énorme dragon noir ne fut un guerrier hors pair doublé d’un tueur de glace, il aurait été idiot de prendre cette araignée à la légère. Vu la rapidité avec laquelle cette dernière se dota d’un impressionnant arsenal de combat, il était certain qu’elle se défendrait avec vivacité si l’un de ses soldats osait s’en prendre à elle. De toute façon cette rencontre faisait déjà assez de grabuge comme ça. Les bourgeois entourant les belligérants seraient rapides à appeler la garde lorsque le conflit deviendrait trop brutal ou qu’ils s’en lasseraient. Dans les deux cas, la mission du Baron et de sa petite troupe seraient mise en fâcheuse position. Étant le plus nerveux du groupe, Davuk semblait plutôt inquiet de la tournure des événements.

-Peut-être devrions-nous nous éclipser d’ici Baron… Grinça-t-il sans cesser de braquer son arbalète sur l’araignée alors que son idée était presque engloutie par les ordres que beuglais son chef. On a nos provisions et dans le pire des cas y’aura bien un marchand sur le chemin qui…

Toutefois le rouge ne put terminer sa phrase qu’il fut coupé par un message qui retentit aussi fort qu’coup de tonnerre.

-Merde, grommela Ragnar en secouant la tête, on dirait que quelqu’un dans ma figure me gueule dessus. J’suis pas le seul à avoir entendu ça quand même ? Selk ?

Toujours aussi silencieux et dominant nettement ses compagnons de toute sa taille, le colosse hocha lentement la tête en faisant grincer les joints de son armure.

-Oh bordel je le savais ! S’exclama Davuk en se mettant en position pour tirer. Cette chose essaie de nous jeter un sort ! Sekarana ou un truc du genre putain !

Toutefois, une grosse patte griffue baissa d’un coup l’arme du mercenaire.

-Arrêtes d’agiter ce truc, gronda le Baron de Fer, je en t’aie pas demandé de tuer quelqu’un jusqu’à maintenant. Pas encore du moins.

Le gros dragon gris avança de quelques pas prudents en direction de l’araignée.

-Restez en arrière. Dit-il d’un ton de glace. Je crois avoir compris quelque chose. Notre petit problème va requérir plus de finesse que de buter tout ce qui bouge.

À ces mots, le chef de guerre s’immobilisa en face de la créature et braqua son regard d’acier dans les huit yeux posés sur lui. Inspirant et expirant lentement, le gris aurait presque pu avoir l’air d’être sur le point à méditer.

-Serakna. Pensa-t-il. C’est un nom n’est-ce pas ?

Le Baron de Fer attendit quelques instants avant de poursuivre.

-C’est bel et bien toi qui nous a appelés jusqu’ici pas vrai ? Continua-t-il. Étrange de tomber sur quelqu’un comme toi ici, les aptitudes qui sont les tiennes ne sont pas très courantes en ce bas monde. Donc, que nous veux-tu ? Ne tarde pas trop, le rouge que tu peux voir derrière moi commence à s'impatienter à tirer sur quelque chose.

Enfin, le Baron semblait avoir mis une griffe sur ce qui produisait les étranges expériences auxquelles lui et ses trois subordonnés avaient été soumis. Toutefois, sa patience avait des limites et ses dernières avaient été grandement testées aujourd’hui. Saurait-il demeurer aussi calme qu’il en eût fait preuve jusqu’à présent ou bien l’une de ses colères légendaires était tout juste à un tournant de se dévoiler ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Mer 10 Jan - 17:59


Serakna progressait, elle le savait. Cependant, il y avait certainement encore du chemin à faire pour que le dragon gris l'emmène avec lui. Mais elle ne perdait pas espoir. Il fallait qu'elle y arrive. Ainsi, armée de tous ses pouvoirs et de toute sa patience, elle allait poursuivre leur conversation. Elle attendit cependant leurs réactions. Et les compagnons du dragons furent bien plus surpris et nerveux que leur chef. On pointa une arme sur elle, l'arachnide chargea une quantité folle d'énergie pour essayer de se protéger. Mais leur chef intervint alors qu'ils criaient, puis s'avança vers l'araignée. Celle ci se redressa sur ses pattes pour mieux le voir. Il était vraiment grand. Elle sonda alors les esprits et sentit des pensés précises dans celui du dragon gris. Des pensés qui lui étaient adressées puisqu'elle n'eut aucun mal à les lires. En revanche, c'était des mots, et l'araignée ne compris pas exactement la phrase. Cependant ses pensés s'orientaient vers une interrogation, et un terme renvoyait à des pensés qu'elle connaissait. Un nom, une désignation. Elle comprit donc qu'il lui demandait son nom alors qu'elle venait de le lui donner. Elle reprit donc différemment, elle se dressa sur ses pattes et se désigna avec ses pédipalpes puis elle reproduit le sorts mais uniquement pour le dragon gris.
"Serakna"
Puis après sa réponse plus clair, il enchaina avec une autre pensée. Plus longue, et moins compréhensible pour la jeune arachnide. Il y avait trop de mots. Elle repéra cependant les coupures, et chercha à relier les idées qui étaient dissimulées derrière chacun d'eux. La première phrase était une interrogation dont elle ne compris le sens. La seconde était une constatation, elle comprit qu'il parlait d'elle, et une notion de rareté ce cachait derrière. Elle supposa qu'il avait compris les pensés qu'elle lui avait envoyées plus tôt, et se contenta d'acquiescer d'un large signe de tête suite à cela. Puis enfin, une question courte, une question qu'on lui avait souvent posé. Que voulait-elle ? Elle avait réussi, il lui avait posé la question qu'elle voulait qu'il pose. Elle fabriqua alors une idée de toute pièce, accompagnés d'images sorties de son imagination où ils étaient en train de marcher, où elle les aidait lors de combat, où elle les soignait... Bref, des images où ils étaient ensembles et loin d'ici. Puis lorsque ce gros paquet d'information fut prêt, elle lui transmit, mais morceaux par morceaux pour ne pas qu'il rompt le lien comme la dernière fois. Ainsi le dragon pouvait visualiser à son tour les images et les idées qu'elle avait construites. Elle ne prêta alors davantage d'importance à la dernière phrase. Et attendit une réponse de la part du dragon lorsqu'elle eut fini. Mais la voyant trépigner d'impatience, son maitre comprit ce qu'elle essayait de faire. Sans oser approcher le dragon, il tira de sa ceinture un long fouet et après l'avoir fait claqué une fois dans le vide, il le lança sur l'abdomen de l'araignée. Le choc tira un cris à la jeune arachnide, mais celle-ci ne comptait pas se laisser faire. Quand elle sentit qu'un second coup était sur le point d'arriver. Elle décolla sa toile du sol sur quelques mètres autours d'elle, et grâce à ses pouvoirs, fit léviter sa toile à la rencontre du fouet et s'enroula autours alors qu'il était en plein élan. Puis encore avec ses pouvoirs, elle ralentit la course du fouet du mieux qu'elle put pour ne pas qu'il lui fasse mal une nouvelle fois. Les autres araignées et le publique s'exclama de plus belle suite à cette démonstration de refus d'obéissance de la part de l'araignée. Le maitre quand à lui, fut d'abord très surpris. Il retira alors le manteau apaisant et le jeta par terre sous le regard outré de l'arachnide qui se précipita de le ramasser.
"Serakna ! Je t'ordonne d'obéir ! Tu es mon esclave et tu le resteras jusqu'à ce que j'en ai fini avec toi !"
Mais l'araignée ne prêtait déjà plus attention à lui, elle vérifiait que le manteau apaisant ne soit pas abîmé ou même tâché.Mais heureusement, il n'avait rien. Elle le posa alors sur son dos, et se tourna de nouveau vers le dragon et ses acolytes. Ce qui ne fit qu'accroitre la colère de son maitre qui s'apprêtait à lui mettre des bâtons dans les roues.
"Vous perdez votre temps avec cette gamine ! Elle ne peut pas parler notre langue. Elle ne comprend que les pensés et n'hésite pas à fouiller votre esprit pour avoir ce qu'elle veut. C'est une vrai peste et n'a aucune conscience de l'autorité."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Dim 18 Fév - 15:57

Au moins maintenant le Baron semblait comprendre comment l’araignée communiquait. Cette dernière continua de lui envoyer une série d’images mentales d’aventures et de péripéties diverses. Toutefois, un détail particulier attira l’attention du gros dragon gris : Serakna savait soigner les blessures. C’était plutôt intéressant. Bien que tout comme n’importe lequel bon soldat le Baron de Fer et ses mercenaires savaient comment panser leurs blessures avant la prochaine escarmouche, leur savoir dans ce domaine s’arrêtait là. Par chance, le chef de guerre avait toujours eu son chirurgien sous la griffe lorsque le besoin se faisait sentir. Par contre, ce dernier était demeuré à la Forteresse de Fer. Le manque d’une expérience médicale compétente pourrait se faire cruellement ressentir au sein du petit groupe du Baron dans le long périple qui l’attendait après avoir quitté Helless. Si l’araignée disait vrai, peut-être y allait-il avoir intérêt à voyager avec elle dans un futur proche ?

Toutefois, le maître de l’arachnide ne semblait pas d’accord avec le petit stratagème de sa créature. Sans crier gare, le claquement sec d’un coup de fouet vint déchirer l’atmosphère passablement paisible du marché. Le coup fut suivi d’un deuxième, puis d’un troisième. Atteinte par la morsure du cuir, l’araignée laissa échapper un couinement de douleur, mais ne perdit toutefois pas de temps à se protéger contre le dernier assaut. Tournant son étrange tête vers le Baron et ses soldats, cette dernière paru alors bien déterminée à les suivre.

Frustré, le marchand sembla prendre son courage à deux pattes pour s’adresser au chef de guerre, chose que plus d’un se serait abstenu de faire compte tenu du souvenir qu’il avait laissé dans Helless et ses environs. Ne prêtant guère attention à ce qu’il avait à dire, le Baron de Fer lança un bref coup d’œil aux trois guerriers se tenant derrière lui. Selk, Davuk ainsi que Ragnar tenaient tout trois leurs armes prêtes à l’action. Le coup de fouet ayant été lancé trop près à leur goût de leur commandant, les mercenaires se tenaient parés à éliminer l’individu qui avait presque fait l’affront ultime au grand gris. Retournant lentement sa grosse tête cornue vers le marchand, le Baron lui lança un regard glacial dénudé d’une quelconque émotion.

-Rien à foutre de ce que tu as à dire. Gronda-t-il en raclant le sol d’un grand coup de griffes. Tu as interrompu une conversation que j’avais avec cette…araignée. Une faute a aujourd’hui été commise et elle devra être réparée.

Le pauvre marchand était devenu livide devant le courroux calme du Baron. Sa peur et même celle de l’assistance qui observait la scène était perceptible. Tous demeuraient alors aussi silencieux qu’une tombe.

-Tu ne distribuera pas d’autre coup de fouet de ce bras si près de moi pour le reste de tes jours. Grinça le Baron de Fer en faisant un petit geste d’une patte. Davuk !

Épaulant sa lourde arbalète en souriant à crocs déployés, le dragon rouge décocha un carreau qui alla se loger violemment dans l’épaule du marchand insolent. Blessé, ce dernier s’écroula en gémissant de douleur. La blessure était sérieuse, les barbillons entourant la pointe du projectile rendraient son extraction aussi difficile que dangereuse.  Des petits cris de peur échappèrent des nobles autour. Justice avait été rendue, Le Baron était satisfait.

-Que cela vous serve de leçon à tous ! Gronda alors le gris en fixant ardemment l’assistance.

Il lança alors un dernier coup d’œil à Serakna.

-Ta prochaine décision te revient. Pensa-t-il. Tu peux choisir de rester ici ou nous accompagner mes guerriers et moi dans le voyage qui nous attend. Il risque d’être particulièrement difficile puisque la route qui nous attend demeure hostile et dangereuse. Si tu disais vrai, tes talents de guérisseuse pourraient être utiles. Par contre, ce sera ton choix. Je ne t'oblige à rien.

Le dragon gris imagina une scène où le groupe quittait Helless par les portes de la cité pour reprendre la grande route et disparaître à l’horizon, loin de la République Blanche. Tournant alors les talons, le chef mercenaire signala à ses soldats qu’il était grand temps de partir. Les quatre dragons commencèrent alors à lentement marcher, fendant la foule à la façon d’un couperet.

La réaction du Baron était-elle justifiée ? Probablement pas. Un brin démesurée ? Probablement que oui, mais que pouvait-on s’attendre d’un individu de ce genre, qui assoyait quotidiennement son autorité par la violence et la brutalité de ses troupes ? Probablement rien de très diplomatique à vrai dire. Néanmoins, la situation dans laquelle le chef de guerre avait plongé Serakna était pour le moins injuste et lui laissait à peu près aucune marche de manœuvre. Toutefois, le Baron de Fer était un dragon complètement amoral doublé d’un guerrier sans scrupules. Il aurait donc été un pari avisé de penser qu’il n’avait pas vraiment cure de ce qu’il adviendrait de la jeune araignée si celle-ci ne le suivait pas lui et le trio de tueurs qui l’accompagnaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Sam 24 Fév - 23:15

Serakna se moquait des dires de son maitre, se concentrant sur sa plus belle création. Heureusement le manteau apaisant n'avait rien et c'était tout ce qu'il comptait pour elle. Cependant, le dragon allait-il prendre sa défense, ou rejoindre l'opinion de son maitre désormais ? En effet, ce refus d'autorité pouvait être un problème si elle venait à suivre ses guerriers. Elle n'y pensa qu'après avoir agis, et ce serait sûrement un problème pour elle. Mais elle ne laissa pas apparaitre son doute sur son visage arachnéen. Elle restait concentrée sur son objectif, c'est à dire le dragon. Et de ce qu'elle parvenait à lire de ses pensés, elle ne serait probablement pas la cible. Tous ses soldats semblaient prêt à massacrer le détenteur du fouet. Elle espérait qu'ils n'iraient pas jusque là, bien que c'était un esclavagiste, il lui avait offert une vie confortable en comparaison de ses congénères. Et puis, après tout, l'araignée n'était pas rancunière. Le chef des dragons tourna son visage vers son maitre et prononça des mots pleins de haine et de colère envers celui-ci, bien que son ton semblait être plus calme. Il parla une nouvelle fois et une flèche partit se figer dans l'épaule de son ancien maitre qui s'écroula au sol en hurlant de douleur. L'araignée regarda la scène sans broncher de ses six yeux. Essayant de rester impassible alors que du sang dégoulinait de la plaie. Elle tentait de garder son calme, et de ne rien laissé paraitre. Alors que pourtant elle n'avait qu'une envie, celle d'accourir soigner son ancien maitre. Elle avait toujours vécu dans l'esclavage, ainsi elle ignorait tout de la vie libre. Bien qu'elle ait souvent lu les pensées d'araignées rebelles. Elle comprenait leur désir, mais elle même ne connaissait rien d'autre. Et puis, personne n'avait jamais été violent avec elle. Jusqu'à aujourd'hui. De toute manière, en effleurant l'esprit des nobles présents, elle savait qu'elle n'était désormais plus à sa place ici. La peur et la colère se sentait dans leur esprit. Et si elle ne voulait pas être la première à mourir pour sa rébellion, elle avait intérêt à filer avec les dragons. Elle se concentra de nouveau sur les pensés de son futur maitre et celui-ci menaça alors tous les nobles d'après ce qu'elle comprit. Excellente chose se dit-elle, en sa présence, personne ne viendrait s'en prendre à elle. Elle resta donc attentive et un nouveau message lui fut adressé. Elle ne comprit pas tout, simplement qu'elle avait le choix pour une fois. Les suivre ? Ou rester ? En vérité, le choix était différent. Partir vers l'inconnu ? Ou mourir dans le familier ? Serakna ne réfléchit pas longtemps pour prendre sa décision. Simplement, elle était heureuse d'avoir réussi à se faire comprendre seule.

Elle attendit que les dragons partent, puis se tourna vers son maitre. Elle lui jeta le manteau apaisant dessus. Pénétra son esprit pour le calmer et bloquer la douleur. Puis elle fit traverser l'épaule au carreau d'arbalète qui arracha des morceaux de chaire et d'os à celle-ci. Elle récupéra ensuite tous les morceaux sur la flèche et les remis en position dans le corps de son maitre. Mais avant qu'elle ne puisse finir, un garde s'approcha et tenta de l'arrêter. Sortant un long fouet à son tour qui n'échappa pas à la vision à trois cent soixante degrés de l'arachnide. Elle ramena alors de la toile collée au sol et la fit léviter pour attraper ceux qui l'approchaient. Elle resta donc concentrée sur la plaie de son maitre, et usa de ses pouvoirs de soins pour soigner celle-ci. Une lumière aveuglante se dégageait de celle-ci, repoussant les gardes un bref instant. Puis lorsque la lumière s'évanouit, la plaie était parfaitement guérie. Un garde approchait alors d'elle par derrière, et celui-ci fut reçu par ses deux pattes arrières qui le projetèrent au sol. L'araignée était prête, elle allait leur montrer de quoi elle était capable. Elle couru en direction du stand en effrayant les nobles sur son passage avec ses pouvoirs mentaux, puis elle attrapa le plus gros cristal de mana qu'elle pouvait transporter et l'accrocha dans son dos. Elle ne comptait pas partir les pattes vides même si elle n'avait rien de toute manière. Elle ramena alors toute sa toile à elle, défaisant les poupées apaisantes qui restaient. Elle en fit alors une corde solide qu'elle enroula autours de son corps. La voilà donc prête. Prête à affronter les gardes qui visiblement la voulait vivante. Surement pour faire un exemple aux autres araignées. Malheureusement, ils n'auraient jamais de forestière blanche à exécuter. En effet l'arachnide frotta ses mandibules entre eux ainsi qu'avec l'aide de ses pédipalpes. Puis un rayon de lumière en jaillit. Filant contre le premier garde devant elle, brulant celui-ci jusqu'à le rendre inapte au combat. Puis alors qu'un mouvement de panique entrainait tous les nobles, seul les soldats restèrent dans son champs de tirs. Et ceux ci eurent la surprise de voir l'araignée dévier le rayon pour en bruler d'autres. Elle pompait en même temps son énergie dans le cristal qu'elle avait embarqué. Puis quand la rue fut dégagée, elle se sauva en escaladant les toits et se mise à courir à travers la cité pour rejoindre les portes de la cité que lui avait indiqué le dragon. Une fois là bas, l'araignée se cacha à l'extérieur du mur d'enceinte. Attendant que les dragons sortent de la cité d'Helless pour les rejoindre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Lun 2 Avr - 19:33

-Joli tir Davuk. Dit tranquillement le Baron en traversant la foule. Par contre je crois qu’il est grand temps de partir. Ajouta-t-il en remettant sa capuche.

Les trois autres dragons sur ses talons, les résidents d’Helless qui avaient vu la scène s’écartaient rapidement du chemin du seigneur de guerre. Réalisant rapidement le petit chaos qu’ils avaient provoqué, Ragnar et Davuk se lancèrent un regard pour le moins inquiet. Que feraient-ils si la garde les prenait en chasse ? Bien sûr, tuer quelques soldats était une solution viable pour eux. Toutefois ceux-ci préféraient grandement que si une telle situation se présentait, le Baron rendrait son ordre à l’extérieur de la cité là où leurs chances de triompher étaient plus en leur faveur. Selk de son côté, toujours aussi silencieux qu’à son habitude traînait son impressionnante carrure à l’arrière garde du petit groupe. Au moins, dans le pire des cas, Ragnar et Davuk savaient bien qu’ils pourraient se planquer confortablement derrière l’énorme dragon noir si le besoin se présentait. En effet, bien idiot était celui qui aurait cherché des noises à une force de la nature comme Selk.

-Cette bestiole m’a vraiment foutu une frousse, souffla Davuk à Ragnar, j’étais à deux griffes de lui coller un carreau dans la gueule.

-Ouais moi non plus j’ai pas trop aimé ces petits artifices, répondit le dragon vert en jetant un regard aux alentours, j’aurais cru que le patron discutait avec elle…

Davuk ricana à la réflexion de son compatriote.

-Tu en as des drôles d’idées Rag. Siffla-t-il. Tu veux savoir ce que je pense ? Tu t’es pris trop de coup sur la caboche ces derniers jours et…

Contre leurs attentes et même ce après tant d’années à ses côtés, le Baron avait l’ouïe aussi fine que jamais.

-Taisez-vous vous deux. On nous observes. Gronda-t-il au petit groupe.

Sans aucun doute, quelqu’un les avait avertis de la commotion qui s’était produite sur la place du marché et étaient venus jeter un coup d’œil. Bien sûr, maintenant qu’ils avaient pût voir le quatuor à l’origine de la plainte, les deux soldats savaient à qui ils avaient affaires. Ayant probablement amassé assez d’informations pour avoir un bon portrait de la situation, les deux gardes disparurent prestement dans une ruelle.

-Bordel ! S’exclama Davuk en réarmant son arbalète au même moment que Ragnar dégainait à nouveau son poignard. Ils vont ramener leurs copains ! On se les fait patron ?

Peu intéressé, le Baron continua simplement à marcher tranquillement.

-Trop tard. Dit-il. L’important est de sortir de la cité. Avec un peu de chance ils n’auront pas le temps d’assembler une force considérable.

Reconnaissant que leur situation était déjà assez périlleuse, les deux mercenaires ne purent qu’acquiescer et suivre leur chef. Le reste de la marche jusqu’à la grande porte se continua dans un silence inquiétant. Les rues normalement dansements peuplés de la citée étaient anormalement tranquilles depuis un moment déjà. Seuls le bruit des pas et des cliquetis des armures des quatre guerriers se faisaient clairement entendre. Enfin, après un bon quart d’heure de marche, le Baron et ses guerriers arrivèrent l’une des grandes portes menant à l’extérieur d’Helless. Étrangement, celle-ci n’était pas gardée.

-Ça ne me dit rien qui vaille. Grommela Ragnar.

-En effet, répondit le Baron de Fer, ils ont été plus rapides que je ne l’aurais cru. Préparez-vous, ils nous attendent de pied ferme.

Déjà, le chef de guerre avait pu repérer beaucoup de mouvements à l’extérieur des murs. Sortant de l’enceinte des remparts, le déploiement de la garde d’Helless se mit en branle. Formés en rangs serrés, des gardes d’Helless bardés d’acier et armées jusqu’aux dents attendaient patiemment que le groupe ne se montre. Cernant de toute part le corps de garde, une fuite était impossible à moins d’être en mesures de forcer le blocus. Chose plutôt improbable à quatre…

D’entre les soldats d’Helless, un officier à l’armure ornementée s’avança.

-Halte ! Hurla-t-il au groupe. Plus un geste ! Vous n’auriez pas dû revenir à Helless Baron ! Au nom de la République, vous et vos complices êtes en état d’arrestation !

De leur côté le gris et ses guerriers s’arrêtèrent calmement sans toutefois montrer un quelconque signe de reddition. Toisant les troupes d’Helless, les mercenaires évaluèrent tranquillement la situation.

-C’est tout ? Ricana Davuk. Je n’en compte pas plus que vingt…les fonds de la garde ont été coupés récemment peut-être ?

-Peut-être ont-ils fait vite Baron ? Dit alors Ragnar au grand gris. Ils essaient de gagner du temps avant que les renforts ne s’amènent pour de bon. Qu’est qu’on fait maintenant ?

Prenant un moment de silence, le Baron sembla réfléchir, mais ne bougea pas d’un poil préférant grandement continuer de fixer un regard ardant de son œil valide sur l’officier.

-Alors ? Continua ce dernier nerveusement. Votre situation est sans issue. Rendez-vous !

À ces mots, le Baron claqua des griffes, réduisant le soldat au silence.

-Personne ne commandera un souverain et ses sujets de la sorte. Cracha-t-il hautainement. Selk, montres donc à ses messieurs comment nous négocions à la Forteresse de Fer.

S’avançant de l’arrière, Selk alla lourdement se placer aux côtés du Baron. Cachant presque les trois autres dragons derrière sa carrure impressionnante, la présence silencieuse du colosse imposait le respect. Pour ajouter à l’effet dissuasif de la chose, Selk dégaina lentement son énorme glaive en planta la pointe dans le sol, une arme qui aurait pu faire paraître n’importe quelle autre comme un vulgaire cure-dent. À la vue de ce monstre blindé, quelques soldats d’Helless eurent un pas de recul. En effet, se frotter à cette bête résulterait très probablement en plusieurs décès prématurés de parts et d’autres. Observant la scène, un sourire mauvais s’étira aux lèvres du Baron.

-Donc ? Commença-t-il. D’autres menaces à proférer sire ?

Ralliant ses soldats en levant le poing en l’air, la réplique de l’officier ne se fit pas attendre trop longtemps.

-Vous êtes cernés ! Répéta-t-il à nouveau. Cessez cette folie, vous ne pourrez pas triompher à seulement quatre !

La situation était alors au stade de l’impasse. La tension croissant à vue d’œil, il ne manquait plus qu’une étincelle pour mettre le feu aux poudres. Si quelqu’un n’intervenait pas pour calmer le jeu, beaucoup de sang coulerait à Helless aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Mar 3 Avr - 18:36

La jeune araignée n'attendit pas longtemps cachée dans ses buissons avant de voir la garde se précipiter dehors pour former les rangs. Elle craignait qu'ils ne partent à sa recherche, mais ils n'en firent rien. Se contentant d'attendre là. Que faisaient-ils ? Intriguée, Serakna essaya de tisser un morceau de toile qu'elle lança contre la jambe du soldat le plus proche, et chercha à effleurer son esprit afin de comprendre ce qu'il se passait. Elle y découvrit alors un sentiment de peur, mêler à une motivation qu'elle comprenait parfaitement. Le devoir. Elle cherchait à comprendre ce qui les motivaient à avoir peur lorsqu'elle aperçu son nouveau Maître cerné par le groupe de soldats. Il fallait qu'elle intervienne, elle le savait. Mais cependant, elle se permit de prendre le temps d'analyser la situation, elle sortit de sa cachette et grimpa sur le rocher le plus proche, à découvert, mais au moins, elle pouvait voir la situation de son chef et de ses nouveaux camarades.

Elle attendit un peu, essayant de suivre la conversation qui se tenait au loin, comprenant simplement au ton de leur voix les menaces qu'ils proliféraient. Quelque chose n'allait pas et lorsque l'énorme dragon s'avança, l'araignée déroula sa corde de soie qu'elle avait autours d'elle et prit entre ses pattes le cristal qu'elle avait emmené. Elle semblait avoir une idée. Pénétrer l'esprit de vingt gardes armés et entrainés étaient une chose quasiment impossible. Pourtant l'araignée ne perdait pas espoir. Elle avait un plan. Mais il était risqué car elle devait d'abord vérifier quelque chose, et risquer de perdre une grande quantité de sa soie si précieuse qu'elle laisserait entre les griffes de ses nouveaux ennemis. Elle avait peut-être une solution, mais elle allait devoir puiser beaucoup d'énergie. Elle alla se placer assez loin derrière le premier soldat et elle fit léviter de la soie qu'elle alla coller contre son armure et glisser jusqu'à atteindre son corps sous celle-ci. Quand elle eut fini, elle fit pareil sur le second, et le troisième... Jusqu'au cinquième qui la sentit faire et se retourna pour la voir tenir des ficelles vers ses camarades. Il brailla quelque chose d'incompréhensible aux oreilles de l’arachnide qui appliqua son plan. Ressentant alors leurs émotions et ne discernant que de la peur, l'araignée décupla cette émotion avec ses pouvoirs. Le manque de maitrise de soi était décuplé par cette sensation, ainsi il était plus facile de pénétrer leur esprit et de les atteindre. C'est exactement ce qu'elle fit, elle provoqua chez eut une peur comme il n'en avait jamais ressentis, une peur constante, douloureuse, sans raison. Inutile de penser à autre chose, on ne pouvait se détourner d'une peur pure aussi forte. Le seul moyen de l'affronter, était que ce genre de peur n'était pas naturel, c'était une peur invoquée, mais très peu de personne le savait. Et ce n'était pas le genre de savoir auquel les soldats prêtaient beaucoup d'importance. Alors qu'en cette instant, cela les aurait sauver. Les six gardes qu'elle tenait alors furent rapidement hors jeu. Plus qu'une quinzaine. Malheureusement l'araignée ne pouvait stopper son sortilège sinon les gardes comprendraient et retrouveraient leurs esprits. Elle fit donc un boule de toile collante qu'elle lança au visage d'un autre soldat de la troupe qui la fixait depuis un instant. Obstruant ainsi ses yeux dans la toile collante. Il fut d'abord gêné, mais retira facilement la toile dans coups de poignet, et c'est là que Serakna utilisa ses pouvoirs d'invocation pour créer un masque de lumière dans le casque de son ennemis. Bloquant complètement sa vision pour un moment.

A coup de tours de magie, elle espérait créer suffisamment de confusion pour permettre au groupe de s'enfuir, et elle avec bien évidemment. Elle était prête à tout pour s'échapper de cette citée avec ses nouveaux alliés désormais. Cependant, elle ne se sentait pas de tuer la gardes. Ce n'était pas son objectif. Si elle n'avait plus le choix, elle le ferait, mais pour le moment, elle avait juste besoin de les rendre inapte au combat pour créer une ouverture. Et tout à l'heure dans la cité, sa vie était directement en jeu, ainsi elle n'avait pas hésité à se défendre correctement, en utilisant ses pleins pouvoirs. Ici, il n'en était rien. Elle n'était pas menacée, du moins pas encore. Ses amis l'étaient en revanche. Et elle allait tout faire pour essayer de les sortir de là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Baron de Fer

avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 21/09/2017

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Jeu 31 Mai - 18:04


Face à la ligne de soldats, le Baron et ses guerriers savaient bien qu’une confrontation était inévitable. En effet, il aurait été inhabituel pour des mercenaires de leur trempe de bêtement se rendre sans offrir une quelconque opposition. Toutefois, en importante infériorité numérique, se tirer de ce mauvais allait assurément leur poser un certain défi. Néanmoins. Les trois spadassins attendaient calmement le signal de leur chef.

-Ce sera pas la première fois qu’on aura eu des problèmes du genre. Ricana nerveusement Davuk en ajustant discrètement son arbalète.

-Bah, répondit Ragnar d’un ton neutre tout en dégainant lentement quelques couteaux de lancer dissimulés dans son armure, ça sera pas la dernière fois non plus.

Le Baron quant à lui toisait silencieusement les troupes d’Helless, calculant les quelques possibilités qui s’offraient à lui quant au déroulement de la bataille qui s’annonçait. La plupart de ses prévisions n’étaient pas à son avantage. Même avec l’assistance de deux combattants de la trempe de Davuk et Ragnar accompagnés d’une machine à tuer comme Selk, leur force brute seule ne serait pas suffisante pour se tailler un chemin. Il fallait attendre le bon moment pour frapper un coup décisif, voilà où se trouvait la clef. Cependant, des renforts étaient probablement en route depuis les baraquements de la cité et le temps risquait de manquer avant que le grand gris ne puisse mettre un quelconque plan à l’exécution.

Soudain, le chef mercenaire remarqua un élan de confusion dans les rangs des gardes. Plusieurs d’entre eux semblaient perdre leur calme, la peur visible sur leurs visages casqués. Bougeant dans tous les sens, certains manquèrent de peu d’abattre leur hallebarde sur leurs compagnons. D’autres semblaient même prêts à fuir et ne restèrent que par les ordres de l’officier qui tentait tant bien que mal de rétablir l’ordre. Les soldats étaient en proies à un chaos monumental et une partie de la troupe manqua de concentration, abaissant leurs armes pour observer le curieux manège qui se déroulait. Sentant l’occasion tant attendue, le Baron jeta un regard aux deux dragons derrière lui qui parurent tout aussi confus que leurs opposants.

-Maintenant ! Gronda-t-il en donnant un violent coup dans l’armure dorsale de Selk. En avant !

Suivant leurs ordres à la lettre, Davuk et Ragnar se massèrent derrière le Baron et tout trois utilisèrent le colosse bardé de fer qu’était Selk comme barricade. Décochant couteaux et carreaux depuis leur couvert relatif, les deux mercenaires à l’arrière du quatuor purent atteindre quelques soldats qui churent au sol mortellement atteints ou non. Trop occupé à réorganiser ses troupes, l’officier n’eu le temps que de se retourner en entendant le vacarme qui s’amenait dans sa direction avant d’être brutalement envoyé valsé par le géant en armure. À la façon d’un bélier,  Selk repoussa aisément les soldats qui n’avaient pas encore eu le temps de réagir. L’impact de l’acier contre l’acier fut brutal. Armes et pièces d’armures tordues volèrent de toutes parts alors que les soldats percutés s’écrasèrent par terre en grognant de douleur. La voie ouverte, les quatre mercenaires continuèrent de foncer en avant, mettant le plus d’espace possible entre eux et la cité.

Continuant leur course effrénée, le groupe s’arrêta dans le flanc d’une colline légèrement boisée où ils pourraient se dissimuler en reprenant leur souffle. Davuk, qui était resté à l’arrière de façon à vérifier la présence d’éventuels poursuivants, les y rejoint un peu après.

-Pas de gardes en vue seigneur ! Ricana-t-il en reprenant son souffle. Trop démoralisés pour encore nous chercher des noises à mon avis !

De son côté le Baron n’était pas aussi optimiste que son subordonné, un trait de caractère qui lui avait sauvé la mise à maintes reprises par le passé.

-Gardez l’œil ouvert et baissez le ton. Ordonna-t-il aux trois autres dragons. Dernière chose dont on a besoin c’est d’une patrouille qui nous tomberait dessus par hasard.

En effet, la seule vue de quatre dragons en armes leur avait déjà attiré d’ennuis pour aujourd’hui.

-Maintenant que j’y pense Baron, continua Ragnar en affichant une moue perplexe, quelqu’un a une idée de ce qui s’est passé là-bas ? Dans mes souvenirs les soldats d’Helless n’ont jamais eu l’habitude d’être aussi impressionnables et mal préparés. J’ai du mal à croire que l’on ait pu s’en sortir si facilement même avec notre gros Selk…

Le colosse casqué de son côté ne disait pas un traître mot bien sûr, mais même chez lui un observateur aguerri aurait pu discerner dans son langage corporel une certaine interrogation qui aurait effleuré son esprit un brin primal. Probablement que même lui comprenait que les probabilités de réussite n’étaient pas au rendez-vous et que leur succès avait un petit quelque chose d’incongru.

-Je crois savoir de ce dont tu veux parler. Répondit le Baron. Rien de tout cela n’était un hasard. En temps normal cet officier aurait été en mesures de garder sa troupe en règle. Non, quelqu’un nous a filé un sacré service et, ajouta-t-il en baissant le ton, et il se pourrait que ce quelqu’un pourrait très bien se trouver dans les parages…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Serakna

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 24/10/2017
Age : 24

MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   Sam 2 Juin - 21:29

La confusion engendré par son partage de terreur à ses cinq soldats atteignit finalement toutes la garde. Elle qui ne pensait atteindre que les malheureux pris dans sa toile eut la bonne surprise de voir tous les soldats baisser leurs armes. Laissant le temps à son chef et à ses acolytes de s'avancer et d'attaquer pour tuer ou blesser les gardes qui leurs barraient la route. Même l'officier fut projeté par le géant en armure. Serakna, avait bien compris que son petit tour de magie avait fonctionné à merveille. Mais lorsque certains des autres soldats la repérèrent, ils tournèrent les armes contre elle. L'araignée grimaça est retira son fil si précieux imbibé de terreur de ses cinq proies pour le ramener à elle. Elle en fit alors plusieurs boules collantes et les lança sur les autres gardes qui s'approchaient d'elle. Et de nouveau ceux-là furent en proie à sa peur. Elle décampa ensuite de sa position à toutes pattes. Enroulant en chemin sa toile autours de son corps et son cristal sur son dos. Elle utilisa tout de même ses pouvoirs afin de se générer un bouclier sur son abdomen afin qu'aucune flèche ou carreaux d'arbalètes ne viennent l'atteindre dans son angle mort. Puis elle partie dans une autre direction que ses alliés afin de semer le doute dans le cœur de ses poursuivants. La rebelle ? Ou les mercenaires ?

Elle atteignit rapidement une colline qu'elle escalada et se retrouva rapidement cachée par les rochers. Serakna s'arrêta un instant pour reprendre son souffle. En effet, elle n'était pas aussi robuste physiquement que la plupart de ses guerriers. Seul son esprit possédait un potentiel titanesque. Et avec son cristal de mana, elle décuplait son potentiel magique. Et la toile qu'elle avait préparé lui permettrait de n'en être jamais à court. Cependant, elle savait qu'elle n'était pas prête pour le voyage qui l'attendait. Nourriture, eau... Elle en avait besoin mais n'y avais pas pensé. Ses affaires étaient chez sa mère ainsi que ses provisions. Cependant, retourner dans Helless était trop dangereux. Elle réfléchit à plusieurs possibilités. Cherchant une solution dans son esprit complexe. Mais elle finit par se résigner, elle n'avait pas de provision, pas d'équipement, juste sa corde de toile, son cristal et ses pouvoirs. Sauf... Sauf si... Une idée germait dans son esprit. Et l'arachnide blanche se remit en route pour entrer dans la cité.

Elle arriva au pied des murailles en toute discrétion, profitant de sa blancheur qui se fondait facilement dans le paysage rocheux des terres de la lumières. Puis elle escalada celle-ci tout doucement pour ne pas éveiller de soupçons. Arrivé en haut, elle jeta un œil à droite et à gauche avant de se lancer et de franchir la muraille. La descente fut bien plus rapide, et elle s'enfonça dans le premier tunnel menant aux mines, profitant que la nouvelle de sa trahison n'ait pas encore circulée. Elle allait trouver les siens, et discuter avec ceux-ci afin d'obtenir tout ce dont elle allait avoir besoin. Plus précisément, des provisions pour elle et son équipe et un peu de matériel. Boussole, cartes, armure d'arachnide. La plupart des araignées du sous sol furent ravies de lui venir en aide. Elle put donc s’octroyer sous le regards interrogateur des Ar-Yha tout se dont elle avait besoin. Mais c'est lorsqu'elle apparut avec une arme de cuir renforcé d'acier et un sac à dos que les gardes se posèrent des questions. Heureusement elle avait pensé à prendre ceci en dernier. Et elle réussi à déguerpir malgré le raffut que les gardes faisaient derrière elle. Malgré le poids des affaires, Serakna était bien plus habile et mobile que la plupart des gardes en armures. Et finalement leur cris se perdirent dans les tunnels quand elle atteignit la surface. D'autres gardes la regardèrent surpris, et lorsqu'ils tentèrent de l'arrêter, elle s'arrêta et fit comme si de rien était. Leur expliquant tant bien que mal ce qu'il se passait avant que d'autres araignées ne lui viennent en aide. Racontant des histoires dont elle ne comprenait que quelques bribes, mais l'histoire de l'enchantement de l'armure fonctionna. Et elle pus s'en aller. Après tout, elle restait le Grand Couturier pour le moment. Et bien qu'elle n'était pas une grande célébrité, tout le monde avait plus ou moins déjà entendus parler de la forestière blanche muette d'Helless. Qui était désormais sur le point de s'enfuir. Pour ne pas éveiller davantage de soupçons, elle se cacha dés qu'elle fut hors de vue des gardes des mines. Elle se faufila entre les habitations pour toujours rester à l'abri des regards. Elle escalada la muraille, et franchie celle-ci de nouveau avant de redescendre et de se sauver après avoir vérifié qu'aucun gardes ne la suivaient. Elle suivit le chemin qu'avait pris ses nouveaux alliés dans l'espoir de les rattraper.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Petite araignée deviendra grande   

Revenir en haut Aller en bas
 
Petite araignée deviendra grande
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite araignée
» une petite araigné
» Petite araignée
» Petite Araignée...
» petite araignée sauteuse

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Light :: Les territoires de ce monde :: Les terres de la Lumière :: Helless-
Sauter vers: