Soyez la bienvenu sur le forum Forbidden Light, un forum RPG dont le contexte se passe 4 années après les événements des jeux The Legend Of Spyro et dont l'univers et l'histoire sont devenus plus complexes et intéressants...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un événement tragique

Aller en bas 
AuteurMessage
Le Chroniqueur

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Un événement tragique   Jeu 4 Jan - 2:58

Ce fut lorsque j'observai ma bibliothèque que je pus voir cet événement avant qu'il se produise. Et ce fut surtout lorsque j'eus ce mauvais pressentiment.

J'ouvris alors le livre de Spyro, puis celui de Cynder, ainsi que celui de tant d'autres. Mais tous mes espoirs furent détruits lorsque je me rendis véritablement à l'évidence de ceci : ça devait se passer.

Et je ne pouvais aucunement prévenir Spyro sur cela... L’ancien Chroniqueur avait pris un pari dangereux en essayant de bouleverser le cour du Temps et en appelant Spyro à lui pour le protéger. Un pari extrêmement dangereux. Et Spyro, lui, fit de même en allant sauver Cynder des griffes infernales de Gaul. Et Malefor fut battu plus tôt que prévu, ce qui fit que Virem a été libéré...

Je n'allais pas refaire la même erreur.

Pas encore.

Je tournai ainsi en rond dans mon Île Blanche, dans ma prison, réfléchissant à tout ce que je devait faire, plusieurs livres me suivant en lévitant. Ne prendre aucune initiative n'était pas de ma nature. Je n'aimais pas être passif comme cela.

Je me couchai sur la plage de l'Île, regardant l'océan et le ciel que je ne pourrais jamais retraverser de mes propres ailes.

« Que dois-je faire... ? Par pitié, Ancêtres, que dois-je faire ? »

Malheureusement, il n'y eut aucune réponse de leur part, aucun signe.

Alors je baissai la tête sur le livre de Spyro et celui de Cynder. Leur futur était bien sombre...

Et je sentis une présence s'allonger à côté de moi.

« Tu sais, Ignitus, tu as toujours été un chef, toujours été quelqu'un qui guide. Tu devrais agir... Au moins essayer de prévenir. »

Je tournai ma vision vers le dragon orange de plus d'une vingtaine d'années. Pyra, c'était son nom. Je me souviens, lorsque nous nous étions retrouvés sur l'Île, lui vivant et moi mort...

« Tu as peut-être raison... »

« Le bleu ne te vas pas vraiment, de toute manière. Le rouge a toujours été beaucoup plus significatif. »

Je me levai et me dirigeai vers ma salle, suivit par ce jeune dragon que je chérissais comme un fils lorsque je l'avais perdu.

Je le vis tourner la tête encore une fois nostalgique vers l’ailleurs, vers son ancienne maison.

« Pyra, tu sais très bien que tu ne peux pas sortit de l'Île non plus. Pas maintenant, tout du moins. Ce n'est pas encore le moment. »

« Je sais... »

Il faisait nuit. Il était encore temps. Mais celle-ci allait bientôt finir. Je devais faire vite...


Spyro dormait profondément lorsqu'il entendit ma voix.

« Spyro... Spyro... »

Ses paupières se mouvaient légèrement jusqu'à entièrement se froncer.

« Spyro... »


« Spyro ! » fit alors Cynder, ce qui réveilla le dragon violet en sursaut.

Mon fils était ainsi couvert de sueur et respirait bruyamment. Ses yeux violets étaient mouillés de larmes.

Il était confus un moment avant de retrouver ses esprits. Ainsi, il tourna la tête vers la reine.

« Tu gémissais dans ton sommeil », lui dit-elle. « Tu as fait un cauchemar ? »

Il ne lui répondit qu'en fondant en larme silencieusement sur elle.

« Sssssh... C'est finit maintenant... C'est encore le souvenir d'Ignitus qui te revient, c'est cela ? »

« Cette fois, je n'ai entendu que sa voix m'appeler... Tout était noir autour de moi. Il n'y avait que sa voix qui m'appelait et je n'arrivais à rien dire. Je n'arrivais à rien faire... »

Et il n'arriva plus à parler, préférant garder ce contact physique et silencieux avec Cynder qu'était leur étreinte.

Et le jour commença à se lever. Ce qui fit que les deux ne se rendormirent.


« Alors ? » me demanda Pyra.

Je lui fis un signe négatif de la tête après l'avoir tourné vers sa direction.

« J'ai essayé de le prévenir mais c'était trop tard. »

« Ah... »

Je poussai un soupir et il y eu un moment de silence.

Le livre de mon enfant lévita jusqu'à moi pour s'ouvrir à la bonne page. Si je ne devais être que spectateur, alors qu'il en soit ainsi.

« Peut-être est-ce mieux comme cela, après tout », dis-je tandis que je voyais Spyro...


… mettre sa couronne sur lui après s'être longuement préparé pour le banquet.

C'était le jour de leurs dix-neuf ans.

Et c'était aussi le premier anniversaire de mariage du roi et de la reine du Royaume d'Avalar.

_________________
Merci à l'artiste pour m'avoir donné l'autorisation d'utiliser cette image : https://dragonoficeandfire.deviantart.com/art/TloS-Well-young-dragon-560959816
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chroniqueur

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Un événement tragique   Mar 9 Jan - 19:16

La musique battait son plein lors de cette merveilleuse fête. Les repas servis étaient exquis. Et l'ambiance générale était bonne et heureuse dans toute la ville en fête. C'était une manière de décompresser avec tout ce qui était en train de se passer : les murmures inquiétants sur la Guilde, cette organisation secrète dans Warfang ; la découverte de la République Blanche et le début des échanges avec eux ; les Skavengers de retour après trois années de paix. Heureusement, ces derniers étaient bien affaiblis. Cela n'allait pas être un gros problème ! Ils allaient les repousser en un rien de temps !

Si seulement cela était vrai... Si seulement Virem n'était pas apparu...

En fait, c'était surtout la Guilde qui inquiétait. On ne savait rien sur eux, à part le fait qu'ils étaient contre Spyro et ses idées, contre ce faux héros qui ne fera que nous asservir plus qu'avant, comme les affiches dirent avec des caricatures grotesques de mon fils aux côtés de Malefor. Certains avaient encore peur qu'un dragon violet ne serait jamais rien d'autre qu'un puis de Ténèbres après avoir été un grand héros. Certains ne voulaient tout simplement pas d'un roi. D'autres défendaient les idées conservatrices de la Guilde.

Je savais qui étaient les partisans de cette dernière. Je savais même qui étaient ceux derrière tout celà. Mais je me devais de rien dire sur eux et de regarder comme un spectateur, veillant à ce que le Temps ne soit pas bouleversé. Et, ce devoir, j'allais l'accomplir jusqu'au bout ! Je devais le faire ! Pour le monde ! Pour qu'une menace plus puissante que Virem ne voit pas le jour ! Et je devais le faire, qu'importe la douleur que j'aurais en voyant certains mourir sans que je ne puisse rien faire...

Ô Ancêtres, pourquoi m'avez-vous choisi moi pour être Chroniqueur ? L'on m'a dit que j'étais un dragon méritant, mais qu'ai-je fait pour mériter autant de douleur ? Que c'est épuisant de connaître la mort de certains avant que l'action soit accomplie ! Que c'est douloureux de ne pouvoir rien faire, de ne pas agir pour sauver le monde de certaines menaces ! Je ne suis pas digne de cette tâche ! Mais, pourtant, je me dois de l'accomplir. L'on m'a choisit et je ne dois en aucun cas décevoir !

Ainsi, passif, je regardai le banquet s'écouler. Je voyais mon fils être heureux avec sa compagne, s'enlacer, s'embrasser.

Toutefois, la journée n'allait pas être véritablement des plus heureuses...

C'est ainsi que j'ouvris le livre d'une jeune et belle dragonne orange d'une vingtaine d'années. Elle cachait sous un habit une arme tranchante destinée à quelqu'un de bien spécifique. Et elle alla ainsi au lieu où Spyro et Cynder allaient défiler pour saluer la foule. Avant de revenir faire la fête le soir venu. Et elle attendit... Patiemment, elle attendit, convaincue que ce qu'elle allait faire était la bonne chose à faire.

Dalia, ainsi était son nom.

Et elle était là, toute seule. Son ami, Garlt, allait l'attendre ce soir aux côté de Hort, le compagnon de cette dernière, pour qui tout ce qui allait se passer n'allait que le dépasser. Il allait subir toutes les actions de celle dont il était follement amoureux, et il allait la suivre comme un mouton son berger...

Alors venu le temps du défilé. Et Dalia attendit au premier rang sans rien laisser paraître.

Et, quand Spyro et Cynder, côte à côte, saluaient la foule tout en avançant, Dalia déploya ses ailes et sauta soudainement en prenant son arme, une magnifique dague aiguisée et pointue, avant de l'abattre avec rage en direction de la reine, qui était la plus proche d'elle...

_________________
Merci à l'artiste pour m'avoir donné l'autorisation d'utiliser cette image : https://dragonoficeandfire.deviantart.com/art/TloS-Well-young-dragon-560959816
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chroniqueur

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Un événement tragique   Mer 31 Jan - 20:40

La lame de l'arme fila dans l'air prêt à toucher la peau écailleuse de la reine. Mais cette dernière le vit au tout dernier moment !

Et une larme tomba au sol.

Non de la reine, ni du roi. Mais de Dalia elle-même : elle avait échoué. En effet, Cynder usa de son pouvoir élémentaire des Ténèbres et elle ne fut plus qu'une ombre qui se déplaça pour aller juste derrière la presque-régicide. Et un cri de rage et de tristesse se fit entendre lorsque la jeune dragonne orange se retourna soudainement pour tenter de frapper la reine.

Mais mon fils bloqua son bras lorsque celui-ci était au plus haut et il la regarda avec des yeux où brûlaient le flammes de la colère, les flammes de la rage. Il tourna un peu le poignet pour faire tomber la dague bruyamment au sol. Il y eu un silence total aux alentours. Personne, ou presque, n'avait compris ce qu'il s'était passé.

Et tous les soldats les entourèrent tandis que Dalia fondit en larme. Spyro la poussa violemment vers les soldats avant de dire, la rage se faisant ressentir dans sa voix :

« Emmenez-là dans une cellule toute seule. Et vite ! Vite, avant que je la massacre pour ce qu'elle a tenté de faire ! »

Et ils obéirent. Et Dalia coopéra, se sentant impuissante, démunie. Elle était presque prête à accepter la mort pour cela.

Cynder, quant à elle, se rapprocha de Spyro, qui la regardais avec inquiétude, pour lui dire, après un soupir triste sur ce qu'il venait de se passer à l'instant :

« Spyro... Je vais bien, ne t'en fais pas. Continuons. Oui, continuons les festivités, tu veux bien ? »

Et Spyro ne trouva rien de plus à répondre qu'un hochement de tête, les idées sombres, la tête et les idées ailleurs, se questionnant sur ce qu'il allait faire par la suite et se questionnant surtout sur le pourquoi de cet acte... Dans le même temps, certains décrièrent que tout allaient bien, que la menace venait d'être arrêtée et que les festivités pouvaient continuer, que le roi et la reine étaient saufs.

Ainsi, l'anniversaire continua tout comme les festivités... Et j'assistais impuissant à la tristesse préoccupée de Spyro. Lui qui avait une certaine peur de la solitude, celle-ci était à ce moment précis comme un embrassement réconfortant que seul une mère à son jeune fils pouvait donner. Et ses pensées restèrent sombres tout le reste de la journée, aussi sombres que le cachot où était maintenant emprisonnée la silencieuse Dalia.

Celle-ci était justement dans un coin de sa cellule, se demandant comment allaient réagir les autres lorsqu'ils verront qu'elle venait d'échouer à sa mission. Alors sa haine envers le roi et la reine devint plus forte et sa rage s'enflamma, bien qu'elle ne pouvait aucunement utiliser son élément ici. Quelque chose de magique l'en empêchait. Après tout, une prison est faite pour retenir les dragons par tous les moyens... Et, elle, était aussi prisonnière de son destin que celui qui ouvrit la porte de sa cellule pour rentrer.

Elle releva la tête et...

« Toi et moi, on va causer un peu, tu veux bien ? »

En face d'elle était Spyro, seul, les gardes et soldats hors de la cellule. Son ton était sec, tout comme sa détermination à avoir des réponses.

C'était alors la nuit. Oui, c'était alors une nuit noire, tout comme l'était maintenant le futur, tout comme l'était ma pensée pour tout ce que je devais regarder sans agir, pour toutes les atrocités qui allaient venir après ce moment, après ce qui allait se passer le lendemain...

_________________
Merci à l'artiste pour m'avoir donné l'autorisation d'utiliser cette image : https://dragonoficeandfire.deviantart.com/art/TloS-Well-young-dragon-560959816
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Le Chroniqueur

avatar

Messages : 4
Date d'inscription : 23/11/2017

MessageSujet: Re: Un événement tragique   Jeu 22 Fév - 22:06

« Pourquoi... » lui demanda Spyro avec émotion dans sa voix. « Pourquoi avoir voulu faire cela. Pourquoi as-tu tenté d'assassiner ta reine ? »

Elle ne répondit rien. Elle resta silencieuse et le plus possible dans l'ombre. Elle ne s'attendait pas à avoir Spyro venir dans sa cellule tout seul.

« Pourquoi ! » redemanda Spyro. « Quelles sont tes raisons ! Quelles sont-elles pour que tu puisses ainsi faire une chose qui peut te condamner à la mort ! »

« Parce que vous tuez vos prisonniers, maintenant? » répondit Dalia d'une voix enraillée.

« Non... » fit mon fils avec un soupir. « Non, je ne le fais pas... Mais, toi, en tentant de tuer Cynder, tu as poussé les limites ! »

« Oh ! Alors comme ça, Monsieur qui veut une bonne égalité ainsi qu'une ''bonne justice'' tuera pour ceux qui auront tenté une tentative mais épargnera ceux qui auront déjà tué ! »

« Ne sois pas aussi sarcastique sur cela. Tu sais très bien que ne serait-ce la tentative d'assassinat d'une reine peut te coûter la vie ! Alors, je te repose la question... »

« Pourquoi ? Mais à cause de vous deux... Vous êtes un mauvais roi et elle est une mauvaise reine ! Vous avez fait des massacres ! Et, après, vous vous prétendez être un héros ? Ah ! Vous me faites rire ! Ah ah ah ! »

Dans sa voix, il y avait un mélange amer de sarcasme, de colère et de tristesse...

« Et vos idées à la con, vos discours stupides sur ce qui est bien ou ce qui est mal... tout ce que vous faites n'est que connerie ! Vous êtes responsable de centaines de morts ! Et, ce, rien que dans l’œuf, monsieur le privilégié ! Et madame la privilégiée aussi ! C'est bien vous deux qui fûtes sauvés lors de l'attaque du Temple ! C'est vous deux et vous deux seuls ! Vous me dégoûtez, Spyro, vous me dégoûtez ! Vous me donnez la nausée ! Vous me donnez tous la nausée, à Warfang... Et, le pire, c'est que vous vous croyez invincible ! Ah ah ah ! Vous verrez si vous êtes invincible une fois que la Guilde vous aura totalement détruit, annihilé, effacé de la surface du monde ! Vous verrez... Oh oui, vous verrez ! »

Sur ses joues coulèrent des larmes qui brillèrent dans les brefs reflets de lumière. Elle commençait à s'embrouiller dans ce qu'elle disait à cause de l'émotion. Condamnée à mort, entendait-elle déjà comme un terrible glas. Condamnée à mort sur la place publique, sur la place publique où tous ceux qu'elle connaissaient allaient pouvoir la voir, où les membres de la Guilde allaient sûrement la juger sur sa faillite ! Elle allait rester fière... enfin, elle espérait. Il le fallait, de toute manière. Oui, il le fallait ! Mais comment rester fière avec un tel échec...

Elle fondit en larme devant le roi, devant son ennemi.

Elle fondit en larme, se montra faible malgré elle, ne pouvant se contrôler malgré ses multiples tentatives.

Et mon fils ne fit rien d'autre que pousser un soupir avant de finalement prononcer :

« Tu ne sera pas condamnée à mort. »

Puis, il sortit de la cellule. Et, avant que la porte se referme et qu'il s'en aille, la laissant dans le noir total, il continua et finit ainsi sa sentence :

« Mais tu sera tout de même châtiée sur la place publique pour ton crime. »

_________________
Merci à l'artiste pour m'avoir donné l'autorisation d'utiliser cette image : https://dragonoficeandfire.deviantart.com/art/TloS-Well-young-dragon-560959816
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un événement tragique   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un événement tragique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vêtements d'entraînement
» Invitation à un grand événement parisien
» Emmurés vivants ou la tragique fin de Cotton Candy et ses freres.
» Santiago GAMBOA - Histoire tragique de l'homme qui tombait amoureux dans les aéroports
» Vous voulez organiser un événement?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Light :: Les territoires de ce monde :: Les livres du Chroniqueur-
Sauter vers: