Soyez la bienvenu sur le forum Forbidden Light, un forum RPG dont le contexte se passe 4 années après les événements des jeux The Legend Of Spyro et dont l'univers et l'histoire sont devenus plus complexes et intéressants...
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Célia Ritorek, la Passeuse

Aller en bas 
AuteurMessage
Célia Ritorek



Messages : 6
Date d'inscription : 10/02/2018

MessageSujet: Célia Ritorek, la Passeuse   Sam 10 Fév - 0:37



Célia Ritorek

 
Votre nom complet: Célia Ritorek.
surnom et petit nom: Cé', Cécé, la Passeuse.
Âge: 26 ans.
Sexe: Femelle.
Espèce et race: Dragonne chromatique
Faction: La Guilde
Métier: C'est compliqué. Disons... Mercenaire.

Pouvoirs et leur effets:
Elément : Ténèbres.
 
- Dagues des ombres : Célia est capable d’invoquer des projectiles mauves ressemblant à des dagues à partir de sa magie. Ces projectiles passent à travers la matière : on ne peut que les esquiver ou les parer avec de la magie de lumière. Elle peut invoquer jusqu’à 4 dagues en même temps.

- Souffle d'améthyste : Par sa gueule, Célia crache un rayon de couleur mauve qui fait des dégâts contondants (imaginez un bâton lancé avec une grande puissance qui vous percute). Ce rayon peut-être soufflé par salve ou en continue, bien que cette dernière attaque lui oblige à utiliser davantage de sa magie.
 
- Fourrure aux mille pointes : Pour se protéger, Célia est capable d’agrandir de plusieurs centimètres les poils de sa fourrure et de la rendre pointue. Elle se sert de cette attaque pour le défense ou essayer d’empaler quelqu’un sur son dos.
 
- Sang de puissance : En formant un signe au sol avec son sang, Célia entoure ses pattes d’une aura mauve, améliorant la force physique. Cependant, tracer le signe peut prendre un temps dont elle aurait besoin pour esquiver, et perdre un peu de sang peut l’affaiblir à long terme.
 
Pouvoir héréditaire : Passagère immatérielle.
 
Chaque dragon du clan Ritorek possède une capacité spéciale donné par la dragonne-déesse Esthesia. Certains peuvent devenir invisible, d’autres se fondre dans les ombres… Célia, elle, est capable de passer à travers la matière. Toutefois, il y a beaucoup de contraintes à ce don :
 
- Célia ne peut pas passer à travers des êtres vivants. Si quelqu’un la touche alors qu’elle passe dans un mur, son pouvoir la fera rebondir comme si elle avait violemment heurté ledit mur.
- Elle seule peut passer à travers la matière : elle ne peut pas emporter quelqu’un avec elle (cela revient à être en contact avec un être vivant, annulant ainsi le pouvoir)
- Passer à travers la matière requiert de la magie. Si elle est à court, elle ne peut pas utiliser ce pouvoir. Plus elle reste dans le sol ou un mur longtemps, plus son énergie se draine, l’empêchant de se cacher indéfiniment.
 


 
Caractéristiques physiques: 
Célia est une dragonne de couleur améthyste, un peu plus clair que le violet qu’arbore Spyro. De base, la dragonne possédait des écailles de couleur pourpre, mais à cause du rituel pour la déesse Esthesia, sa couleur d’écaille a légèrement changée. Outre ses écailles, elle possède une crinière assez longue, démarrant au sommet du crâne et s’étendant jusqu’à la fin de la queue. Cette dernière ne possède rien en son bout : c’est une queue, rien de plus simple. Ses yeux sont pourpres, dans des tons roses. Son museau est en bec, assez fin, avec de petits crocs tout de même acéré. A l’arrière du crâne, on trouve les cornes, épaisses, blanches et courbées vers l’arrière. Quatre pointes de la même couleur que les cornes, assez épaisses, se trouvent de chaque côté de sa mâchoire, deux près du menton, et les deux autres plus haut sur la mâchoire, non loin de l’équivalent des joues. Ses griffes sont courtes et blanches, et ses ailes arborent un voile neuf, sans blessures apparentes, de couleur pourpre, pour rappeler sa couleur d’origine.
 
Enfin, Célia est une dragonne qui n’est pas la plus grande, mais elle a un long et fin corps, plutôt bien formé, ce qui a déjà attiré plus d’un mâle. Cette morphologie lui permet une grande agilité notamment.

En accessoires, il faut savoir que Célia porte toujours un pendentif autour du cou: il s'agit d'un médaillon en argent avec une améthyste sertie au centre. Dans l'alliage sont gravés deux dragons avec des poignards à la place des griffes: l’emblème des Ritorek.

Caractéristiques mentales:
Célia est une solitaire de base. Elle se fait très peu d’ami, préférant se mêler aux ombres dans lesquelles elle se sent si bien.  Au premier abord, elle paraît froid, cynique et même moqueuse, mais lorsqu’elle est habituée à la personne, elle se montrera bien plus amicale et soucieuse. Il faut aussi savoir qu’elle est très joueuse avec les autres (surtout les mâles), plaisante beaucoup et a la moquerie facile. Elle préfère rigoler des choses dont peu rient plutôt que de se lamenter inutilement, selon elle.
 
Dans une discussion, Célia est plutôt fermée d’esprit. Il n’y a que ce qu’elle pense, et le reste est exclu de son esprit. Elle est une dragonne extrêmement entêtée et ne recule jamais devant un défi notamment. Lorsqu’elle souhaite quelque chose, elle fait tout pour l’obtenir. 
 
Elle est aussi très intelligente. Calculatrice, elle est capable d’élaborer de nombreux stratagèmes pour que les choses aillent dans son sens : consciente aussi de sa beauté et de sa condition en tant que dragonne, elle n’hésite pas à jouer de ses atouts pour obtenir ce qu’elle désire. Etant intelligente et calculatrice, elle se confie très peu sur ce qu’elle pense, et de manière générale, elle parle peu de soi. Peu sont capables de se vanter de connaître l’entièreté de son histoire.


Histoire:
Jusqu’à la naissance de Célia est quelque chose de très spéciale : Elle est née au sein de la famille des Ritorek, dans un village dont le chef était justement le père de la dragonne. Le clan des Ritorek était connu pour sa sombre allégeance à la dragonne-déesse de la nuit Esthesia : une divinité perdue, de l’ancien temps, que seuls les Ritorek vénèrent encore à ce jour. En échange de rituel, la déesse octroyait des pouvoirs ténébreux à la famille depuis des générations. Chacun des dons octroyait une facilité aux missions d’espionnages et d’assassinats, ce dans quoi la famille avait décidé de se spécialiser. Depuis, les Ritorek exécutaient des missions bien payées par des commanditaires variés demandant leurs services. Chaque membre de la famille était alors éduqué pour suivre les pas de leurs prédécesseurs.
Toutefois, deux générations avant celle de Célia, le doyen de la famille décida d’arrêter d’accepter aussi librement des missions qu’il trouvait parfois immorale, comme l’assassinat d’innocents notamment, et dès lors la famille se consacré à employer ses dons pour éliminer des dangers à la paix d’un peuple ou d’une région, de trouver des informations sur des mercenaires trop virulents : en bref, ce qui pouvait sembler bénéfique pour le bien commun.
 
Célia grandit donc sous la direction de ses parents qui l’aimait beaucoup, elle ainsi que sa sœur. Elles furent élevées selon les mêmes codes de la famille, les prédisposant dès le plus jeune âge à devenir de bons assassins et espions. Célia, grâce à son don de passer les murs et les sols divers, fut grandement avantagée dans cet apprentissage. Son rituel fut exécuté lors de ses 10 ans, et ce fut à ce moment que, au bout d’un an, progressivement, ses écailles changèrent pour adopter une teinte plus proche du violet. Ayant 5 ans d’avance sur Spyro, sa famille eut la bonne idée de la cacher, ayant peur que certains la confondent avec un véritable dragon violet, et, qu’à long termes, les sbires de Malefor viennent la tuer. Heureusement, le village de Saklair était un village où tout le monde se connaissait et se faisait confiance : ainsi elle eut le droit de rester dans le village, mais de ne pas en sortir jusqu’à ce que Malefor disparaisse, si la déesse en avait décidé ainsi, bien sûr. Le village ne fut pas épargné par Malefor, et les parents de Célia l’avaient prévu : c’était pourquoi ils s’étaient réfugiés avec ceux qui souhaitaient les suivre dans les montagnes, attendant que l’orage passe, et il passa, éclairci par le dragon violet Spyro et Cynder, l’ancienne Terreur des Cieux.
 
Ce fut un soulagement pour elle d’enfin pouvoir sortir de son village alors qu’elle avait 22 ans. Bien sûr, les gens étaient confus à cause de sa couleur, et il fut difficile pour elle de faire comprendre aux autres qu’elle n’avait rien à voir. Aujourd’hui, sa couleur choque toujours ceux qui n’y sont pas habitué. Il n’est pas impossible que Spyro en ai eu des échos, mais elle l’évitait et ne souhaitait pas vraiment le rencontrer : elle ne savait pas quoi ressentir à son propos. Oui, il avait sauvé le monde, mais l’avait empêché de découvrir le monde pendant trop longtemps. Pour elle, ce n’était pas rien. Pendant trois ans, elle put exécuter des missions qui lui permirent d’apprendre sur le terrain. Malheureusement, ces 3 ans passèrent rapidement, surtout avec la tragédie qui risquait d’affecter le reste de sa vie…
 
Un soir, le nouveau village fraichement bâti de Saklair fut pillé par les Skavengers. Face à ce raid inattendu, le village n’eut aucune chance. Il n’y eut aucun rescapé, sauf Célia, que sa mère avait rendue invisible tandis que le père les protégeait. Elle fuit dans les montagnes et y resta quelques semaines, le temps que son immense chagrin s’apaise. A présent, elle portait en elle la profonde douleur de la perte de sa famille, et un désir de vengeance inextinguible, qui imprégnerait son âme à vie. Son objectif était maintenant fié : tuer Virem de ses propres pattes.
 
Convaincue que Spyro se lancerait bientôt dans une guerre ouverte contre les Skavengers, elle décida de rejoindre la Guilde. Elle n’adhérait pas complètement à leurs idées parfois trop pragmatiques contre Spyro, mais la rancœur qu’elle avait contre le violet et ses qualités d’assassins avaient suffi à la faire recruter. Son but était de se servir de la Guilde pour atteindre Virem, puisque celui-ci était allié avec la Guilde. Son tempérament se fit plus dur une fois là-bas, et elle fit plusieurs missions pour consolider sa place dans le groupe, en faisant surtout de l’espionnage de Warfang et quelques destructions de cargaisons (en laissant les dragons vivants, bien sûr). Mais tout ceci lui importait peu. Un plus grand dessein se dressait devant ses yeux, et elle espérait que le moment tant attendu arrive bientôt.


Comment avez-vous trouvé/découvert le forum? Grâce à un ami !

Quel est votre avis sur notre forum? Il n’a pas l’air mal. En tout cas, il sent le neuf.

Question mystère: OK by Spyro.

 



By Virem


Dernière édition par Célia Ritorek le Sam 10 Fév - 18:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spyro
Admin
avatar

Messages : 87
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 18
Localisation : Quelque part dans le monde

MessageSujet: Re: Célia Ritorek, la Passeuse   Lun 12 Fév - 19:43

Pour moi, y a rien à redire, je te valide... en attendant, bien sûr, la réponse de Virem ! ^^

_________________
Merci à Reynal Jacquemin ( https://raynaljacquemin.deviantart.com/ ) pour m'avoir fait cet avatar ^^ https://raynaljacquemin.deviantart.com/art/Avatar-for-Spyro-706791269
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenlight.forumactif.com/
Virem
Le Cendré
avatar

Messages : 44
Date d'inscription : 23/07/2017
Age : 21

MessageSujet: Re: Célia Ritorek, la Passeuse   Lun 12 Fév - 22:57

je n'ai rein a redire, bonne chasse mademoiselle!

Vous trouverai que je ne suis pas la pls facile des cible!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://forbiddenlight.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Célia Ritorek, la Passeuse   

Revenir en haut Aller en bas
 
Célia Ritorek, la Passeuse
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Marie Vareille] Elia, la passeuse d'âmes, tome 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forbidden Light :: Votre imaginaire! Votre personnage! :: Présentation de personnage! :: Fiches validées-
Sauter vers: